Les propos d'Erdogan sur le nazisme "fous" et "déplacés", selon le Premier ministre des Pays-Bas

  • A
  • A
Les propos d'Erdogan sur le nazisme "fous" et "déplacés", selon le Premier ministre des Pays-Bas
@ EMMANUEL DUNAND / AFP
Partagez sur :

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a laissé entendre que la Turquie riposterait en interdisant aux responsables néerlandais d'atterrir sur son territoire mais n'empêcherait pas "les visites de citoyens" néerlandais.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a estimé samedi que les propos du président turc Recep Tayyip Erdogan, comparant la politique néerlandaise au nazisme, étaient "fous" et "déplacés".

C'était des "propos fous". "Je comprends qu'ils (NDLR: les Turcs) soient en colère mais c'était tout à fait déplacé", a dit Mark Rutte à la presse, alors que La Haye vient de décider d'empêcher une visite du ministre des Affaires étrangères turc.