Les pro-Gbagbo traqués à Abidjan

  • A
  • A
Les pro-Gbagbo traqués à Abidjan
A Abidjan, les partisans d'Alassane Ouattara veillent au grain.@ REUTERS
Partagez sur :

REPORTAGE - Dans le quartier du Koumassi à Abidjan, les pro-Gbagbo sont la cible de "traques".

L’arrestation de Laurent Gbagbo n’aura pas suffi à ramener le calme à Abidjan. Au cœur du quartier du Koumassi, les scènes de massacre se poursuivent. Sur la chaussée, deux corps gisent, criblés de balle. Un commando pro-Ouattara s’en est pris à des partisans du président déchu.

Des jeunes du quartier apportent des pneus, pour enserrer les corps, et y mettre immédiatement le feu.

Pousser les miliciens à "déposer les armes"

"On a dit à la télévision, il faut que les miliciens déposent les armes et se rendent. Si tu te rends, il n’y a pas de problème, on ne va pas t’abattre comme cela", confie à Europe 1 un partisan d’Alassane Ouattara.

Les repentis n'ont rien à craindre :

Un troisième patriote vient d’être arrêté. Il est encore vivant car il a rendu son arme. Attaché à l’arrière d’un pick-up, il est exhibé, torse nu, les yeux exorbités. La foule, qui redouble de cris, appelle à la vengeance. "Il était avec des mercenaires qui exécutaient des passants et des riverains qui ne sont pas du même bord qu’eux", justifie un témoin.

De son côté, Alassane Ouattara a de nouveau appelé les Ivoiriens à l'unité et au calme, lors une allocution télévisée diffusée mercredi.