Les premiers tweets-mariés de l'histoire

  • A
  • A
Les premiers tweets-mariés de l'histoire
@ EUROPE 1
Partagez sur :

LES HISTOIRES D'@ - Candan et Cengizhan étaient côte à côte. Mais ils se sont dit "oui" en ligne.

Cendrillon peut renfiler vite fait sa pantoufle perdue et ses 12 coups de minuit. Lundi 3 septembre 2012, la princesse 2.0 ne s'est pas mariée dans un « palais » mais sur Twitter. C'est comme ça, les temps changent. Et la nouvelle a fait la Une de la rubrique « weddings » du HuffingtonPost, parce que le HuffingtonPost a une rubrique « weddings » toute de rose parme vêtue. C'est comme ça, les temps changent. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Cette Cendrillon-là s'appelle Candan Canik. Une jeune Turque avec une robe « meringue » blanche et un diadème argenté. Son prince charmant, c'est Cengizhan Çelik, un spécialiste des réseaux sociaux. On est tenté d'imaginer que c'est lui qui a eu en premier l'idée de ce tweet-mariage.

L'élu local en maître de cérémonie porte un très seyant manteau en satin bordeaux, à la manière d'un étudiant américain le jour de la cérémonie de remise des diplômes, le chapeau en moins. A l'arrière, ce ne sont pas des fleurs mais bien un écran géant en toile qui a été tendu pour permettre à la foule de profiter de la cérémonie comme si elle était dans un stade de 80.000 spectateurs. Et accessoire indispensable : une tablette numérique a été disposée entre les deux époux.

Et chacun va tapoter à tour de rôle. Le maire de Üsküdar, un des districts d'Instanbul, est le premier à entrer en scène, posant les questions rituelles sur Twitter. Puis elle, puis lui, répondent « Oui» ou « Evet » en turc, toujours en l'écrivant sur le réseau social. Ça tombe bien, en 140 signes, ça rentre.

« On a voulu avoir une petite surprise », explique le jeune marié. Qui a tout de même dû signer le registre en papier en bonne et due forme.

Après la cérémonie, on assiste au traditionnel lancer de cotillons. L'heureuse épouse sourit béatement, est embrassée de toutes parts par ses proches et tout le monde finit par s'attabler. Et l'histoire pourrait se terminer ainsi « ils se marièrent et eurent beaucoup de followers ».