Les peintures de chiens de G. W. Bush

  • A
  • A
Les peintures de chiens de G. W. Bush
@ Reuters
Partagez sur :

DES NOUVELLES DE - Dans une interview, l'ancien président assume son mandat. Et se confie sur sa nouvelle vie. 

Le come back. Il n'occupe plus les plateaux télé depuis fort longtemps. Mais depuis mardi, George W. Bush a effectué un retour médiatique remarqué aux Etats-Unis dans une interview à ABC. Le 43e président des Etats-Unis, récemment grand-père pour la sixième fois,  se dit "à l'aise" avec sa décision d'envahir l'Irak et pousse son frère Jeb à se présenter en 2016. George W. Bush, lui, se consacre à la peinture et va inaugurer jeudi, le centre Bush. Une actualité bien chargée pour ce retraité âgé aujourd'hui de 66 ans.

bush pilote 930

© Reuters

L'Irak "all right". L'invasion de l'Irak en 2003 pour empêcher le régime de Saddam Hussein d'utiliser des "armes de destruction massive" qui n'ont jamais été retrouvés reste le principal point noir de son mandat. Le président conservateur n'affiche pourtant aucun état d'âme. "Je suis à l'aise avec la manière dont cette décision a été prise. Je pense que le renversement de Saddam Hussein était la bonne décision, non seulement du point de vue de notre sécurité, mais aussi pour donner aux Irakiens la possibilité de vivre dans une société libre", a assumé l'ex-président sur ABC.

Le président veut en finir avec toutes les polémiques sur cette époque. "L'histoire jugera tout cela, et je ne serai plus là pour le voir", a-t-il affirmé. "En ce qui me concerne, le débat est clos. J'ai fait ce que j'ai fait. Et en définitive, ce sont les historiens qui jugeront cette décision", conclut le président américain.

jeb bush 930-310

© Reuters


Son frère Jeb is "good". Dans la famille Bush, après le père qui a été président, puis le fils George W., voici maintenant le petit frère, Jeb. L'ex-gouverneur de Floride serait "un candidat merveilleux" pour la Maison-Blanche dixit "W". "Il n'a pas besoin de mon avis, parce qu'il sait ce que c'est : 'Lance-toi !'", s'est exclamé l'ex-président dans cet entretien à ABC. Pas fou "W." qui imagine déjà un duel avec Hillary Clinton côté démocrate ! Une élection se jouant entre un Bush et un Clinton raviverait les souvenirs de l'élection de 1992, qui avait vu Bill Clinton déloger de la Maison-Blanche George Bush père. En cas de victoire du frère de George W. Bush, ce serait du jamais-vu dans l'histoire américaine.

geroge w. bush 930-1000

© Reuters

Un musée à sa gloire. Jeudi, il y a aura une belle "brochette" de personnalités à Dallas, au Texas. Le président américain et quatre de ses prédécesseurs encore en vie se retrouvent pour l'inauguration du centre George W. Bush.

C'est un musée défendant ses huit années au pouvoir. Morceaux tordus de la charpente métallique du World Trade Center, images d'archives du 11-Septembre : les pires attaques terroristes de l'histoire des Etats-Unis au début de la présidence Bush dominent les expositions de cet imposant complexe sur le campus de l'université méthodiste de Dallas.

Enthousiaste, énergique et positif, le centre Bush, qui rejoint d'autres musées ou bibliothèques célébrant les bilans de présidents du 20e siècle, n'échappera pas aux accusations d'hagiographie.

bush 930-1000

© Reuters

Son"hobby": peindre des chiens. George W. Bush a trouvé de quoi occuper sa retraite. Il s'est découvert une passion. "J'aime la peinture. Peindre a changé ma vie, d'une manière incroyablement positive", a-t-il affirmé à ABC. Comme le rapporte la correspondante du Monde aux Etats-Unis, la pratique de la peinture n'est pas nouvelle pour George W. Bush. Barney, leur terrier à la Maison-Blanche, mort depuis, a été immortalisé par une toile présidentielle signée de son matricule '"43" comme le 43e président des Etats-Unis. Après avoir déjà peint une cinquantaine de chiens, l'ancien président s'est mis aux paysages, sur les bons conseils d'un professeur. Certaines de ses toiles permettraient même de rentrer dans l'intimité de l'ancien président puisqu'on y voit ses orteils dans la baignoire ou son dos dans la douche.

Qui l'a incité à se lancer en peinture ? Un grand de ce monde ou plutôt le livre d'un grand : Painting as a pastime, de Winston Churchill. Rien de moins. "Peindre m'a ouvert les yeux. Je regarde les couleurs différemment et je vois les ombres", s'enthousiasme Bush dans cette interview.

Et une nouvelle petite-fille. Et pour le combler totalement de bonheur, l'ancien président américain a annoncé sur Facebook au début du mois qu'il était devenu pour la première fois grand-père : Margaret Laura 'Mila' Hager. Mila est un prénom porté par ses grand-mères. La dynastie Bush a de belles années devant elle.