Les parents de Maddie "pleins d'espoir"

  • A
  • A
Les parents de Maddie "pleins d'espoir"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Alors que Scotland Yard dit avoir des pistes, les parents de Maddie veulent que l'enquête continue.

Triste anniversaire pour les parents de Madeleine McCann. Ces derniers s'apprêtent à célébrer les cinq ans de la disparition de la fillette britannique disparue dans le sud du Portugal le 3 mai 2007. Les parents de Maddie, qui mènent un combat sans relâche pour que l'affaire soit élucidée, se sont dits mercredi "plus que jamais pleins d'espoir" de la retrouver.

Au cours d'une conférence de presse à Londres ils ont dit espérer que les autorités judiciaires portugaises allaient rouvrir l'enquête sur cette affaire. Les parents de Maddie, persuadés qu'elle a été enlevée et, s'étaient dits encouragés la semaine dernière par les déclarations des policiers britanniques.

"Nous sommes plein d'espoir"

Scotland Yard  a en effet annoncé avoir "de nouvelles pistes d'enquête" concernant sa disparition. Selon le quotidien anglais The Telegraph, les enquêteurs disposeraient de "200 nouveaux éléments". Une image de ce à quoi Madeleine Mc Cann, dite "Maddie", pourrait ressembler a même été diffusée à cette occasion.

"Nous sommes pleins d'espoir, probablement plus que jamais au cours des cinq dernières années", a déclaré mercredi le père de la fillette. "Les chances de retrouver Madeleine ont augmenté... Si l'on veut résoudre l'affaire et traduire les responsables en justice, la meilleure chose à faire est de rouvrir l'enquête", a-t-il ajouté.

"Il y a une réelle possibilité qu'elle soit en vie, quelque part. Nous sommes bien plus optimistes et confiants qu'il y a un an", a assuré de son côté la mère de Maddie.

Rien de nouveau au Portugal

Madeleine McCann avait disparu de sa chambre, dans un complexe touristique à Praia da Luz, quelques jours avant son quatrième anniversaire, alors que ses parents dînaient au restaurant non loin de là. Elle n'a jamais été retrouvée.

Ses parents avaient un temps été soupçonnés par la police portugaise, avant que l'enquête ne soit classée le 21 juillet 2008, sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux. La police portugaise a indiqué qu'il n'y avait pour l'instant aucun nouvel élément permettant la réouverture de l'enquête, tout en ajoutant qu'une équipe d'enquêteurs continuait de réexaminer les éléments de l'affaire.