Les nouveaux antibiotiques primés par le Nobel de chimie

  • A
  • A
Les nouveaux antibiotiques primés par le Nobel de chimie
Partagez sur :

Les Américains Ramakrishnan et Steitz et l’Israélienne Yonath ont été récompensés mercredi pour leurs travaux sur le ribosome.

Le prix Nobel 2009 de Chimie a été attribué mercredi à deux chercheurs américains, Venkatraman Ramakrishnan et Thomas Steitz, et à une scientifique israélienne, Ada Yonath, qui ont fourni la carte détaillée du ribosome, percée essentielle pour ne développement de nouveaux antibiotiques.

Concrètement, les travaux des lauréats ont montré comment les ribosomes, composants essentiels du mécanisme de traduction du code génétique, c'est-à-dire de la synthèse des protéines, fonctionnent au niveau de l'atome. "Les ribosomes, essentiels à la vie, constituent aussi une cible majeure pour les nouveaux antibiotiques", indique l'Académie royale suédoise des sciences, siège du comité Nobel, dans un communiqué.

Le Nobel de chimie suit ceux de médecine et de physique, attribués lundi et mardi. La saison des Nobel se poursuit avec le prix de littérature jeudi, de la paix vendredi, et enfin d’économie lundi prochain.

> Le Nobel de médecine à trois Américains

>Le Nobel de physique à des "maitres de la lumière"