Les Navy Seals, des forces très spéciales

  • A
  • A
Les Navy Seals, des forces très spéciales
Les Navy Seals sont recrutés après six mois d'entraînement intense.@ REUTERS
Partagez sur :

Ce sont les commandos de ce corps d'élite américain qui ont mis fin à l'action de Ben Laden.

Efficacité et excellence. Les Navy Seals sont les meilleures forces spéciales au monde. Leur intervention dimanche dernier à Abbottadad au Pakistan s'est soldée par l'élimination d'Oussama ben Laden, "l'ennemi public n° 1" des Etats-Unis.

L'Etat américain confie à ces hommes surentraînés ses missions les plus délicates en temps de guerre et sur tous les terrains hostiles. Les 2.300 hommes appartenant aux Navy Seals ont été recrutés après une sélection draconienne. 80% des volontaires ne vont pas au bout des six mois de formation où ils doivent prouver leur capacité à survivre en toute circonstance. Au programme : plongeon les mains attachées dans de l'eau glacée, quasi-privation de sommeil et 20 heures d'entraînement physique intense pendant une semaine. Certains n'y survivent pas : il y a déjà eu des décès lors de ces formations.

Des missions ultra-secrètes

Leurs missions, chaperonnées par le Joint Special Operations Command (JSOC) de l'armée américaine, sont toujours ultra-sécrètes. Le corps a été créé en 1987, sept ans après l'échec de la tentative ratée de sauvetage des otages américains à l'ambassade d'Iran, qui avait révélé les faiblesses de l'action antiterroriste.

Ces hommes de l'ombre sont intervenus lors de l'invasion américaine de Panama en 1989 ou lors de la première guerre du Golfe. Mais depuis les attentats du 11 septembre 2001, les Navy Seals sont plus particulièrement affectés en Afghanistan et au Pakistan où ils aident l'armée américaine à traquer les talibans. Ils sont d'ailleurs nombreux à y avoir perdu la vie, relate mercredi Le Figaro.

Les missions des Navy Seals se concentrent à la frontière afghano-pakistanaise :

La Team Six, unité d'élite

Et il y a encore une élite dans l'élite. Les Navy Seals ont une unité d'action appelée la "Seal Team Six". Son intervention nécessite l'approbation préalable du président américain. Ce sont des commandos de la Team Six qui ont été chargés dimanche de mettre fin à l'action de Ben Laden.

Leur intervention pour débusquer et tuer le chef d'Al-Qaïda aura duré en tout 40 minutes. Telle la devise de Jack Bauer, rapportée par le général Doug Brown, ex-commandant des Force spéciales, dans Le Figaro : "l'échec n'est pas une option".

Retrouvez notre dossier spécial sur la mort de Ben Laden sur Europe1.fr.