Les mineurs font de la corde à sauter

  • A
  • A
Les mineurs font de la corde à sauter
@ REUTERS
Partagez sur :

Les 33 mineurs chiliens s’entraînent pour que leur remontée, prévue mercredi, se passe bien.

A raison de deux heures par jour, les mineurs chiliens s’entraînent. A 700 mètres sous terre, dans la galerie de la mine où ils sont bloqués depuis plus de deux mois, à San José au nord du Chili, ils font de la course et de la corde à sauter. En attendant la nuit de mardi à mercredi, et le début de la remontée qui prendra de longues heures.

Un programme concocté par le docteur Jean-Christophe Romagnoli, spécialiste de la médecine du sport. Il a envoyé une vidéo d’entraînement aux mineurs pour leur donner ses consignes.

Mais le Dr Romagnoli n’est pas Cindy Crawford, ont constaté les mineurs, avec un brin de déception :

Les "33" sont tous en "parfait état de santé", confirme le Dr Romagnoli. Reste l’angoisse à l'idée de monter dans l'étroite cage métallique de 53 cm de diamètre pour un voyage qui devrait durer une quinzaine de minutes.

Des examens médicaux à leur sortie

Avec la préparation de chaque voyage, les autorités comptent qu'il faudra une heure environ par mineur, soit un à deux jours pour achever l'opération d'évacuation. A leur retour à la surface, les "33" subiront un premier examen médical puis ils pourront rencontrer leur famille proche. Ils ont d'ores et déjà demandé aux médias, présents en masse, de leur laisser quelques jours avant de répondre à des interviews.