Les lunettes de Renoir aux enchères

  • A
  • A
Les lunettes de Renoir aux enchères
@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Des souvenirs personnels du peintre vont être vendus aux enchères à New York, au grand dam de son arrière-petit-fils.

Les protestations de son arrière-petit-fils n'ont rien changé. 143 lettres, photos, plâtres, dessins et autres souvenirs personnels du peintre Pierre-Auguste Renoir doivent être dispersés jeudi à New York, lors d'une vente aux enchères très attendue.

Ses lunettes, son porte-cigarette, son écharpe rouge à pois, sa boîte à bijoux, mais aussi de très nombreuses lettres écrites à sa femme Aline, à ses fils, ou reçues de ses amis Monet, Manet, Rodin ou du compositeur Gabriel Fauré devraient ainsi partir sous le marteau, lors de cette vente exceptionnelle organisée par la maison Heritage qui estime qu'elle rapportera trois millions de dollars. La légion d'honneur de Renoir, son acte de mariage, et même la facture de ses obsèques sont mis aux enchères, ainsi que des dessins, photos de famille, et une douzaine de sculptures et plâtres, longtemps source de tension entre les Renoir et la famille de son assistant Richard Guino.

Jacques Renoir, arrière-petit-fils du peintre impressionniste, a dénoncé jeudi sur Europe 1 la vente de "toute la vie d'une famille". "Il s'agit de l'album de famille, intime, pas seulement celui d'Auguste Renoir mais aussi de ses enfants", a-t-il protesté, indiquant avoir contacté les musées d'Orsay et de Cagnes-sur-Mer "pour qu'ils se portent acquéreurs". Si la ministre de la Culture, Aurélie Filipetti, n'a pas répondu à son courrier, une conservatrice du musée d'Orsay a fait le déplacement à New York et le musée de Cagnes-sur-Mer "va enchérir par téléphone", indique Jacques Renoir, qui "espère que des musées français ou étrangers vont permettre à ces documents de rester dans le service public, et puissent être consultés par des historiens".