Les larmes de Berlusconi

  • A
  • A
Les larmes de Berlusconi
@ Reuters
Partagez sur :

Le chef du gouvernement italien s'est ému d'un récit sur sa mère, lors d'une visite en Israël.

Silvio Berlusconi, invité de la Knesset mercredi, a écrasé une larme en écoutant le récit d'un acte de bravoure accompli par sa mère pour sauver une petite fille juive lors de la Seconde Guerre mondiale.

Rosa, la mère de Berlusconi

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a relaté devant les députés israéliens l'histoire dont Rosa, la mère de Silvio Berlusconi, s'est rendue l'héroïne face à un policier allemand alors qu'elle allait en train à son travail.

"Cette femme italienne, qui était enceinte de huit mois, s'est placée entre le policier et la fillette. Et sans la moindre trace de peur, elle a fait face au policier allemand et lui a dit: 'vous pouvez me tuer, mais regardez le visage des gens dans ce train, je vous promets qu'ils ne vous laisseront pas vous en sortir vivant'", a raconté Benjamin Netanyahu.

"Cette femme courageuse"

"Grâce à cette déclaration déterminée, la femme italienne a sauvé la fillette juive et a allumé, ne serait-ce qu'un instant, un rayon de lumière humaniste et de courage dans la profonde obscurité qui régnait sur toute l'Europe. Cette femme courageuse s'appelait Rosa et un de ses fils s'appelle Silvio Berlusconi, aujourd'hui Premier ministre de l'Italie", a-t-il poursuivi.

Silvio Berlusconi a écouté ce récit qui lui était traduit simultanément et a passé la main sur ses yeux, tout en hochant la tête lorsque Benjamin Netanyahu s'est tourné vers lui pour l'applaudir, imité par les députés.

"Je suis ému et je remercie le Premier ministre Benjamin Netanyahu d'avoir rappelé un épisode impliquant ma mère qui à cet instant-là a exprimé le sentiment de toutes les femmes d'Italie", a ensuite déclaré Silvio Berlusconi dans un discours.