Les "indignés" espagnols à nouveau dans la rue

  • A
  • A
Les "indignés" espagnols à nouveau dans la rue
Cinq semaines après l'apparition du mouvement, la mobilisation ne semble pas faiblir.@ Reuters
Partagez sur :

Des milliers d'Espagnols ont manifesté dimanche à Madrid pour dénoncer la crise.

Contre la crise et le chômage, de nombreux Espagnols sont descendus dans les rues de la capitale, un mois après l'apparition du mouvement des "indignés" qui s'est propagé à tout le pays.

"Organise-toi et lutte"

Les manifestants, arrivés en six cortèges de tous les quartiers de la périphérie de Madrid, se sont rassemblés près du Parlement, dans le centre de la capitale, face à une rangée de barrières bleues et à une douzaine de fourgons de police barrant la rue. Dans le cortège d'au moins 3.000 personnes, des manifestants de tous âges, familles avec poussettes, jeunes, chômeurs et retraités.

"Contre le chômage. Organise-toi et lutte. Marchons ensemble contre le chômage et le capital", proclamait une grande pancarte ouvrant la marche de la "colonne sud-ouest", partie le matin de Leganes, à une quinzaine de kilomètres au sud de Madrid. "Nous ne sommes pas des marchandises aux mains des politiciens et des banquiers", affirmait une autre banderole en lettres rouges. Les raisons de la colère sont multiples : le pacte de stabilité de la zone euro et ses impératifs de rigueur budgétaire, les hommes politiques accusés de corruption et de ne pas entendre la voix des citoyens, le chômage qui frappe 21,29% de la population active en Espagne, presque la moitié des moins de 25 ans.

Le mouvement des "indignés", né spontanément le 15 mai d'une manifestation de citoyens, relayé par les réseaux sociaux, s'est très vite répandu à toute l'Espagne. Dimanche dernier, les manifestants avaient démantelé leur campement de la Puerta del Sol à Madrid, symbole de cette vague de contestation. Profitant d'un large soutien populaire, ils veulent maintenant consolider leur mouvement en continuant à organiser des assemblées dans les quartiers et d'autres manifestations ponctuelles.

Des "indignés" à Paris

Près de 450 "indignés" ont marché dimanche à Paris de Jussieu à l'Hôtel-de-ville pour demander "une réelle démocratie" et "la liberté d'opinion". Composé en majorité d'étudiants mais aussi d'ouvriers et de quelques retraités, d'origines française, espagnole ou encore portugaise, le cortège a défilé derrière deux banderoles portant les mentions "Indignez-vous" et "Rejoignez-nous". Entamé le 19 mai place de la Bastille, le mouvement des "indignés" français, en écho à celui né spontanément le 15 mai à la Puerta del Sol à Madrid, se veut "populaire".