Les gays peuvent être "guéris", dit un cardinal espagnol

  • A
  • A
Les gays peuvent être "guéris", dit un cardinal espagnol
Fraîchement nommé par le pape, le cardinal Fernando Sebastian Aguilar a fait scandale avec ses déclarations sur l'homosexualité.@ REUTERS
Partagez sur :

Fraîchement nommé par le pape, le cardinal Fernando Sebastian Aguilar a fait scandale avec ses déclarations sur l'homosexualité.

L'INFO. Fernando Sebastian Aguilar, 84 ans, a été nommé cardinal la semaine dernière et il ne lui aura pas fallu longtemps pour susciter la polémique. Cet Espagnol, archevêque émérite de Pampelune, s'est illustré en prononçant des propos sur les homosexuels qui ont fait scandale dans son pays. Car pour lui, l'homosexualité peut être guérie, comme d'autres "déficiences corporelles", rapporte The Daily Telegraph.

"Guérir" de l'homosexualité, avec "le bon traitement". C'est dans le journal de Malaga Diario Sur que Fernando Sebastian Aguilar a affirmé que l'homosexualité était "une façon déficiente de manifester la sexualité, car [la sexualité] a une structure et un but, qui est procréation". "L'homosexualité, qui n'atteint pas ce but, est un échec", assure le cardinal, qui ne s'arrête pas là et va jusqu'à comparer l'homosexualité à sa propre "déficience", une pression artérielle trop élevée : "nos corps ont beaucoup de déficiences. J'ai moi-même une pression artérielle élevée, une déficience que je dois corriger". "Dire que les homosexuels souffrent d'une déficience n'est pas une insulte. C'est une aide, car dans beaucoup de cas d'homosexualité, il est possible de guérir et de devenir normal, avec le bon traitement".

Des réactions outrées. Ces déclarations ont valu au nouveau cardinal des réactions outrées, notamment de la part de Maria Gamez, porte-parole du PS espagnol à Malaga, qui a évoqué le récent geste du pape en direction des gays. "Le pape François a lui-même pris ses distances avec des thèses arriérées, insultantes et anticonstitutionnelles". Des associations de défense des homosexuels se sont aussi insurgées. "Nous lui rappelons que l'homosexualité n'est pas une maladie qui se soigne, mais que l'homophobie oui", rétorque ainsi l'organisation Colegas dans un communiqué.

sur le même sujet, sujet,

MISE AU POINT - François, un pape pas si moderne que ça ?

ZOOM - Contraception, homosexualité : le pape invite à "ne pas juger"