Les Français vivant à Londres pourront y rester même en cas de Brexit

  • A
  • A
Les Français vivant à Londres pourront y rester même en cas de Brexit
Le référendum sur le Brexit aura lieu le 23 juin.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

En cas de Brexit, les Européens résidant outre-Manche ne seront pas concernés par les restrictions à l’immigration.

Trois millions de citoyens de l'Union européenne vivent actuellement en Grande-Bretagne. En cas de Brexit, ils n'auront ni besoin de déménager, ni de demander la nationalité britannique, ont promis plusieurs partisans du Brexit.

Un "système à points" pour les immigrés. Si les Britanniques valident la sortie de leur pays de l'UE lors du référendum du 23 juin, les autorités pourraient mettre en place un "système à points" pour les nouveaux arrivants, calqué sur le modèle australien. Les immigrés seront admis "sur la base de leurs compétences, sans discrimination en fonction de la nationalité". C'est en tout cas la proposition émise dans une lettre par l'ancien maire de Londres, Boris Johnson, le ministre de la Justice, Michael Gove - tous deux conservateurs - et Gisela Stuart, qui fait partie des rares parlementaires travaillistes favorables au Brexit. Les immigrés devront aussi "bien parler anglais".

Les Européens résidant déjà en Grande-Bretagne pourront quant à eux y rester. Quant aux Irlandais, ils pourront continuer à s'installer librement en Grande-Bretagne. En 2015, plus de 330.000 personnes ont émigré vers le Royaume-Uni, dont la moitié en provenance de l'Union européenne.