Les forces irakiennes progressent à Mossoul et appellent les civils à fuir

  • A
  • A
Les forces irakiennes progressent à Mossoul et appellent les civils à fuir
Mossoul est la cible d'une offensive des troupes irakiennes depuis le mois d'octobre.@ AHMAD AL-RUBAYE / AFP (Illustration)
Partagez sur :

L'armée irakienne a lancé une offensive vers les quartiers nord de la vieille ville de Mossoul. Ses avions lancent des tracts appelant la population à fuir ces zones.

Les forces irakiennes continuaient de progresser lundi à Mossoul-Ouest dans le cadre d'une offensive qui vise plusieurs quartiers encore aux mains du groupe État islamique (EI), et appelaient les civils à fuir, a indiqué l'armée.

Les forces irakiennes visent les quartiers nord de la vieille ville. "Nos unités continuent de progresser (...) et sont entrées dans les quartiers d'al-Saha al-Oula, d'al-Zinjili et d'al-Shifaa, ainsi que dans l'Hôpital républicain", a annoncé le porte-parole du Commandement conjoint des opérations (JOC) Yahya Rassoul. L'EI utilise "des véhicules piégés, des snipers et des kamikazes" contre les forces irakiennes.

Les quartiers cités par Yahya Rassoul sont situés au nord de la vieille ville de Mossoul, en grande partie contrôlée par l'État islamique, et font l'objet d'une offensive annoncée samedi.

Des tracts pour prévenir la population. L'aviation irakienne a lancé pour la deuxième fois en une semaine des tracts sur certains quartiers de Mossoul, exhortant les habitants à fuir les zones contrôlées par l'EI, a également affirmé le JOC lundi.

Dans la nuit, les avions ont lancé "des milliers de tracts sur la vieille ville, sur al-Saha, al-Zinjili et al-Shifaa", a-t-il indiqué.

Une offensive sur Mossoul depuis octobre. Appuyées par une coalition internationale conduite par les États-Unis, les forces irakiennes mènent depuis mi-octobre une vaste offensive pour reconquérir Mossoul, prise par l'EI en juin 2014. Après s'être emparées fin janvier de la partie orientale de la ville, elles se sont lancées le 19 février à l'assaut de la partie ouest.

Des centaines de milliers de personnes ont déjà été déplacées par cette bataille et les chiffres risquent de s'aggraver avec l'approche des combats dans la vieille ville, densément peuplée.