Les forces irakiennes luttent pour chasser l'EI de la Vieille ville de Mossoul

  • A
  • A
Les forces irakiennes luttent pour chasser l'EI de la Vieille ville de Mossoul
La configuration de la vieille ville de Mossoul empêche l'usage des chars.@ DIMITAR DILKOFF / AFP
Partagez sur :

Les forces irakiennes ont pénétré dans la vieille ville de Mossoul, où 100.000 civils servent de boucliers humains à l'État islamique.

Les troupes irakiennes poursuivent une difficile bataille pour reprendre la vieille ville de Mossoul, dans laquelle elles sont entrées lundi, appelant les civils à rester à l'abri et les djihadistes à se rendre.

L'armée irakienne a pénétré dans la vieille ville de Mossoul. Les forces de l'armée, du contre-terrorisme (CTS) et de la police fédérale sont parvenues à pénétrer de quelques mètres dans la vieille ville au prix de combats acharnés avec les combattants de l'organisation État islamique (EI) qui "opposent une résistance farouche", a indiqué le général irakien Maan al-Saadi. "C'est la bataille la plus dangereuse en raison de la configuration de la vieille ville et de l'importante densité de population", a-t-il ajouté.

Toujours 100.000 civils retenus par les djihadistes. Quelque 100.000 civils y sont "retenus comme boucliers humains" par les djihadistes, a indiqué l'ONU, alors que des ONG ont exprimé leurs craintes face aux risques encourus par les habitants assiégés et manquant de tout. Face aux explosions et aux tirs incessants, le capitaine Ahmed Jassem du CTS se met à l'abri à la lisière de la vieille ville.

Motos et "jouets téléguidés" piégés. "Nous ne pouvons faire entrer nos véhicules dans les rues étroites mais (les djihadistes) ne peuvent pas non plus nous lancer des voitures piégées. Ils peuvent recourir aux motos piégées et à des bombes artisanales placées sur des jouetstéléguidées", dit-il. Huit mois après le début de l'offensive pour reprendre Mossoul, deuxième ville d'Irak, les forces gouvernementales soutenues par la coalition internationale conduite par les Etats-Unis ont lancé dimanche l'assaut final contre la Vieille ville pour chasser les djihadistes de leur dernier grand fief urbain en Irak.

500.000 tracts largués sur Mossoul. Dimanche soir, des hélicoptères irakiens ont largué quelque 500.000 tracts au dessus de Mossoul, annonçant aux habitants "l'encerclement de toutes parts de la Vieille ville et le début de l'assaut à partir de toutes les directions". "Restez à l'écart des endroits publics et profitez de toute occasion pour venir vers les forces irakiennes pour éviter d'être utilisés comme boucliers humains", est-il écrit.

Des messages sur des haut-parleurs. Déployés près de la grande mosquée sur la partie est de Mossoul contrôlée par le pouvoir, face à la vieille ville, des véhicules Humvee ont lancé des appels via haut-parleurs.

"Les forces irakiennes sont sur le point de mettre fin à vos souffrances. L'est et l'ouest de Mossoul seront bientôt de nouveau réunis", dit le message à l'adresse des habitants encerclés. Aux djihadistes, le message donne le choix de "se rendre ou de mourir".