Les exploits d’un humanitaire contestés

  • A
  • A
Les exploits d’un humanitaire contestés
Greg Mortenson consacre une bonne partie de sa vie à la construction d'école dans l'Himalaya. Problème : il aurait un peu exagéré ses exploits humanitaires.@ REUTERS
Partagez sur :

Greg Mortenson affirme avoir construit 131 écoles au Pakistan, une réussite exagérée selon 60 Minutes.

De prime abord, l’histoire est belle : Greg Mortenson, un Américain passionné d’alpinisme, se perd en 1993 dans les montagnes du nord-est du Pakistan et frôle la mort. Il réussit finalement à rejoindre le très isolé village de Korphe, qui n’a jamais accueilli le moindre étranger.

Charmé par l’accueil qu’on lui réserve et choqué par le peu de moyens dont disposent les enfants pour s’instruire, Greg Mortenson décide alors de se lancer dans l’humanitaire afin de construire des écoles primaires dans toute la région. Il fonde donc l’ONG Central Asia Institute et réussit ainsi à construire 131 écoles en Afghanistan et au Pakistan, ce qui a permis d’éduquer près de 68.000 élèves, dont 38.000 filles.

Une expérience que Greg Mortenson a couché sur le papier en 2007 dans le livre Three Cups of tea, rapidement devenu un best-seller. Un groupe d’élus américains, démocrates et républicains confondus, est même allé jusqu’à défendre sa candidature pour le prix Nobel de la paix 2010.

Une émission conteste ses exploits

L’image lisse de ce monument de l’humanitaire a néanmoins été ternie dimanche soir par un documentaire de l’émission télévisée 60 Minutes, l’équivalent américain d’Envoyé spécial diffusé sur la chaîne CBS. Les accusations portées par l’enquête sont graves : non seulement Greg Mortenson aurait exagérément romancé son aventure, mais un grand nombre d’écoles dont il revendique la construction n’existeraient pas ou auraient été montées par d’autres.

Un porteur ayant participé à l’ascension de Greg Mortenson en 1993 a ainsi affirmé aux journalistes de 60 Minutes que Greg Mortenson n’a jamais été perdu et qu’il a découvert le village de Korphe une année plus tard lors d’un voyage bien plus conventionnel.

"Greg a accompli un vrai et extraordinaire travail"

Depuis la diffusion de ce corrosif reportage, le héros humanitaire et sa fondation doivent publiquement s’expliquer. Greg Mortenson a formellement réfuté les accusations : "je m’en tiens aux informations données dans mon livre", a-t-il réagi dans un communiqué

"Il serait vraiment tragique que les accusations sensationnelles portées à son encontre compromettent l’avenir de cette mission cruciale", a ainsi réagi son ONG, the Central Asia Institute.

"A travers ce travail au bénéfice des communautés vivant dans une des régions les plus isolées du monde et grâce à son livre qui lui a permis de partager son expérience, Greg a accompli un vrai et extraordinaire travail. Il a apporté l’éducation à des filles et garçons du Pakistan et d’Afghanistan qui n’auraient sinon jamais eu une telle opportunité éducative", a-t-elle ajouté.