Les Etats-Unis ont exécuté un prisonnier de 72 ans

  • A
  • A
Les Etats-Unis ont exécuté un prisonnier de 72 ans
Le prisonnier s'est vu administrer une injection létale dans une prison de la ville de Jackson. @ Erik S.LESSER/Getty Images North America/AFP
Partagez sur :

PEINE DE MORT - Brandon Jones s'est vu administrer une injection létale dans une prison de la ville de Jackson, mardi, aux Etats-Unis. 

L'Etat américain de Géorgie a exécuté mercredi le plus âgé de ses prisonniers dans le couloir de la mort, malgré la mobilisation de ses défenseurs qui dénonçaient l'injustice de cette application retardée de la peine capitale.

Coupable d'un meurtre en 1979. Brandon Jones s'est vu administrer une injection létale dans une prison de la ville de Jackson, à moins de deux semaines de son 73e anniversaire, a indiqué un porte-parole de l'administration pénitentiaire. Ce Noir, reconnu coupable du meurtre d'un commerçant blanc en 1979, a passé plus de 36 ans derrière les barreaux. Ses avocats ont lancé mardi d'ultimes recours devant la justice de l'Etat de Géorgie et jusqu'à la Cour suprême à Washington pour surseoir à l'exécution, mais ces pourvois ont été rejetés.

La double peine décriée aux Etats-unis. Pour beaucoup, le sort judiciaire de cet homme symbolise la "double peine" à laquelle sont soumis aux Etats-Unis certains condamnés, qui passent des décennies à l'isolement carcéral avec pour seule perspective leur mort à venir. Dans un avis remarqué l'an dernier, le juge progressiste de la Cour suprême Stephen Breyer avait dénoncé ces "durées d'une longueur qui défie la raison et qui sapent le fondement punitif de la peine de mort". Des experts affirment de surcroît que de nombreux détenus dans le couloir de la mort ont été condamnés à une époque où ils ne pouvaient disposer d'un système de défense satisfaisant et que, jugés pour les mêmes faits aujourd'hui, ils échapperaient à la peine capitale.