Les économies passent par un changement de police... de caractère !

  • A
  • A
Les économies passent par un changement de police... de caractère !
Un lycéen a calculé les économies que ferait le gouvernement américain en privilégiant une police de caractère plus fine pour ses impressions.@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

L’IDÉE - Un lycéen a calculé les économies que ferait le gouvernement américain s'il utilisait une police de caractère plus fine pour ses impressions.

L'INFO. Suvir Mirchandani, un Américain de 14 ans, a peut-être trouvé comment faire économiser des millions de dollars à son pays. Ce lycéen de la région de Pittsburgh s'est rendu compte qu'il pouvait économiser de l'encre en imprimant ses devoirs dans une certaine police de caractère, raconte Slate. Et que si le gouvernement américain faisait de même, il pourrait économiser des millions de dollars.

Publié dans une revue très sérieuse. L'adolescent avait remarqué que l'encre pour imprimantes coûtait très cher. En écrivant avec la police Garamond, plus fine, il a calculé que son école pourrait utiliser 24% d'encre en moins et donc économiser 21.000 dollars par an, soit plus de 15.000 euros. Encouragé par un enseignant, il a publié le résultat de ses recherches dans le Journal for Emerging Investigators, une publication fondée par des étudiants de Harvard pour publier des travaux de collégiens et de lycéens, indique CNN.

"Cet ado de 14 ans veut vous aider à faire plein d'économies".

136 millions de dollars par an. Le jeune Suvir a repris sa calculatrice pour voir ce que le gouvernement fédéral pourrait économiser en faisant la même chose pour ses documents. Chaque année, les services gouvernementaux américains dépensent 467 millions de dollars d'encre. Si les documents étaient imprimés avec la police Garamond, le gouvernement pourrait économiser 136 millions de dollars, explique la chaîne américaine. Si les gouvernements des Etats s'y mettaient aussi, quelque 234 millions de dollars supplémentaires pourraient être économisés.

Des travaux "remarquables". Le porte-parole des services d'impression du gouvernement, Gary Somerset, a jugé "remarquables" les travaux de Suvir Mirchandani. Tout en rappelant que l'objectif principal était surtout d'imprimer moins et de faire passer les contenus sur le web.