Les deux Corée reprennent le dialogue

  • A
  • A
Les deux Corée reprennent le dialogue
Partagez sur :

Une délégation nord-coréenne s’est rendue à Séoul pour rencontrer le président sud-coréen, faisant naître l’espoir d’un réchauffement diplomatique.

La rencontre a été "franche et courtoise". Une délégation venue de Corée du Nord a transmis au président de Corée du Sud, Lee Myung-bak, un message oral du numéro un nord-coréen, Kim Jong-il dimanche à Séoul, capitale de la Corée du Sud.

Initialement venus rendre hommage à l'ancien président sud-coréen et prix Nobel de la Paix Kim Dae-jung, mort mardi à l'âge de 85 ans, les six membres de la délégation nord-coréenne sont arrivés vendredi à Séoul. Ils ont rencontré l’actuel chef de l’Etat sud-coréen pendant une trentaine de minutes, dimanche, au Palais présidentiel.

Les émissaires nord-coréens ont remis un message "concernant les progrès dans les relations inter-coréennes". Le président sud-coréen leur a demandé de relayer auprès de Kim Jong-il "les principes constants et fermes de la politique du gouvernement de Séoul vis-à-vis de la Corée du Nord".

"Si le Sud et le Nord essaient réellement de résoudre les problèmes par le dialogue, il n'y aucun problème qui ne puisse être résolu", a déclaré le président Lee à la délégation nord-coréenne, qui est repartie "avec une bonne impression".

Cette rencontre, la première rencontre depuis que le président Lee, partisan d'une ligne intransigeante à l'égard du voisin communiste, est entré en fonction, fait naître l'espoir d'un réchauffement diplomatique. Les relations entre les deux Etats se sont particulièrement tendues depuis que la Corée du Nord a mené un deuxième essai nucléaire, en mai, et annoncé n'être plus liée par l'armistice de 1953 ayant mis fin à la guerre de Corée.

Signe d'une certaine détente toutefois, le régime nord-coréen avait reçu Bill Clinton au début du mois. L'ex-président américain s'était entretenu avec Kim Jong-il et obtenu la libération de deux journalistes américaines. Enfin, Pyongyang a promis la semaine dernière de lever les restrictions pour les passages transfrontaliers avec le Sud et d'autoriser la reprise des voyages touristiques vers le Nord.