Les dessins de survie de Florence Cassez

  • A
  • A
Les dessins de survie de Florence Cassez
@ Florence Cassez
Partagez sur :

De sa cellule au Mexique, la Française s’exprime par la peinture. Des œuvres exposées dans le Nord.

Enfermée dans une prison mexicaine après avoir été condamnée à 60 ans de prison, Florence Cassez peint pour s'évader. La jeune Française avait déjà "suivi quelques cours aux Beaux-Arts", raconte son père Bernard à Europe1.fr, mais c’est dans la prison mexicaine de Tepepan qu’elle s’est révélée. "A son arrivée à la mi-2006, la prison organisait un concours de dessin et peinture. Elle a eu un petit prix", se souvient Bernard Cassez. Et dès samedi, ce sont 43 oeuvres créées par Florence Cassez qui seront exposées au Colysée, à Lambersart, dans le Nord, sa ville natale.

Bernard Cassez a accepté de commenter pour Europe1.fr quelques uns des tableaux de sa fille. Et la jeune Française elle-même a accompagné chaque dessin d’un court commentaire.

Tableau Florence Cassez-460-350 1

© Florence Cassez

Vues de ma cellule : "J’en ai marre de cette vue, mais à Santa Marta (pénitencier où elle a été transférée en 2009, ndlr), j’en rêvais", écrit Florence Cassez. Sur les 43 œuvres, seules deux mettent en scène son univers carcéral, celle-ci et une autre où elle a représenté son professeur de dessin derrière des barreaux : "Florence cherche plutôt à revoir l’extérieur", explique son père.

Florence Cassez2-460-350

© Florence Cassez

Glaciers ardents : En prison, "ma fille continue à positiver parce qu’elle est innocente, sinon elle sait que c’est fini", reconnaît Bernard Cassez. "Se rendre finalement compte des changements positifs personnels, même au cœur d’un univers hostile : résister par sa force, par l’amour aussi", commente de son côté Florence Cassez.

Florence Cassez3

© Florence Cassez

Solitude : Par ce tableau, Florence Cassez a voulu montrer son "envie d’être seule, dehors, au soleil, en pleine nature". "Florence a toujours été seule dans sa cellule", précise son père.

Florence cassez4-460-350

© Florence Cassez

La boîte de Pandore : Cette boîte symbolise son "dossier, qui va un jour exploser, et la vérité éclatera", espère la jeune Française.

Florence Cassez5-460-350

© Florence Cassez

Artisanat : "Ce tableau est représentatif du Mexique. Il est réalisé selon la technique du ‘popotillo’, en collant de très fines lamelles sur une photo, ou un dessin", renseigne Bernard Cassez.

Les œuvres de Florence Cassez seront exposées au Colysée de Lambersart samedi 9 et dimanche 10 avril. Tél : 03 20 006 006.