Les députés britanniques en vacances surveillées

  • A
  • A
Les députés britanniques en vacances surveillées
@ 38 Degrees
Partagez sur :

Une organisation appelle les citoyens à vérifier que leurs députés s'occupent de leur circonscription pendant les vacances.

Le "scandale des notes de frais" a laissé des traces dans l’opinion publique britannique. Signe de la méfiance qu’a développée la population envers sa classe politique, l’organisation indépendante "38 Degrees" appelle les citoyens à surveiller leurs députés au cours des 82 jours de fermeture du Parlement britannique. L’organisation souhaiterait établir un classement des députés qui passent le plus – et le moins – de ces 82 jours de vacances légales dans leur circonscription, ainsi qu’une carte montrant leurs destinations de voyage favorites.

"Beaucoup de députés affirment que la fermeture du Parlement jusqu’au 12 octobre va leur permettre de retourner dans leur circonscription, de nous écouter, et de rattraper le travail en retard", peut-on lire sur la page d’accueil du site Internet de l’organisation. "Mais qu’a réellement prévu votre député pendant que le Parlement est fermé ? Les députés sont censés travailler pour nous, nous avons donc le droit de connaître leurs projets."

Les électeurs sont invités à photographier les députés qu’ils surprendraient en flagrant délit d’oisiveté sur une plage au lieu d’être au travail. Les clichés seront mis en ligne sur Internet… "Les députés bénéficient de vacances plus longues que celles des écoliers, explique David Babbs, le directeur de "38 Degrees". Les membres de notre organisation s’assurent que les députés ne passent pas l’été à faire bronzette ou à renflouer leurs comptes bancaires".

Des élus ont protesté contre une telle initiative. Le directeur de "38 Degrees" leur a expliqué que la confiance du peuple dans ses dirigeants n’avait "jamais été aussi basse". Et il tenu à rassurer "les députés travailleurs", qui n’ont "rien à craindre", au contraire : "c’est l’occasion de prouver aux électeurs qu’ils remplissent bien la mission pour laquelle ils ont été élus."

Europe 1.fr avec Amandine Alexandre

> Le site de l'organisation "38 Degrees"