Les dangers du "cloud" pointés du doigt

  • A
  • A
Les dangers du "cloud" pointés du doigt
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le cofondateur d’Apple dénonce la perte de contrôle des données en ligne et prédit "des problèmes horribles".

"Cela me tracasse vraiment que tout passe dans le nuage, je crois que ça va être épouvantable. Je pense qu'il va y avoir des problèmes horribles dans les cinq prochaines années". Cette déclaration alarmiste concernant le "cloud" (NDLR : le stockage des données en ligne) est signée Steve Wozniak, qui a cofondé Apple avec Steve Jobs avant de quitter la firme en 1987.

Son inquiétude concerne la perte de contrôle des internautes sur leurs données, et ce au profit des entreprises qui exploitent les serveurs.

"Avec le nuage, rien ne vous appartient"

L’ingénieur a fait part de ses craintes ce week-end, à l’issue d’une représentation théâtrale de "L'agonie et l'extase de Steve Jobs", un monologue de deux heures de Mike Daisey sur les conditions de travail en Chine, dans les usines qui fabriquent des produits Apple.

Invité à prendre la parole, Steve Wozniak a eu des mots très durs à l’égard de l'"informatique en nuage" ou "informatique externalisée", qui se développe de plus en plus. "Avec le nuage, rien ne vous appartient", a plaidé le philanthrope devant le public réuni dans la salle de théâtre. "Moi, j'aime savoir que les choses sont à moi. Beaucoup disent ‘oh! C'est dans mon ordinateur!’ mais plus on transfère dans le nuage, moins on garde le contrôle", a-t-il insisté.

Un débat grandissant

Les propos du cofondateur d’Apple illustrent le débat grandissant sur la propriété et l’exploitation des données sur les serveurs en ligne. Des services qui se généralisent d’ailleurs de plus en plus dans les entreprises, qui y recourent pour stocker leurs nombreuses données informatiques.  

Début juillet déjà, Steve Wozniak avait fait part de son inquiétude concernant la généralisation de cette méthode de stockage lors d’un échange avec des lecteurs du site spécialisé Gizmodo.

Cette publicité de 60 secondes permet de comprendre rapidement ce qu’est le "cloud computing" :

Le récit d’un piratage

Un épisode récent vient d’ailleurs de donner raison à ceux qui, à l’image de Steve Wozniak, interrogent la fiabilité du stockage en ligne. Vendredi dernier, un journaliste du magazine américain Wired, spécialisé dans les nouvelles technologies, a longuement raconté sur son blog comment le piratage de son compte iCloud l’a empêché d’accéder à son ordinateur, son iPhone et son iPad.

"Je jouais avec ma fille quand mon téléphone s’est arrêté. Il a alors rebooté sur l’écran de configuration. […] j’ai pensé que c’était un problème logiciel. Mon téléphone est “backupé” tous les soirs […] J’ai entré mon login iCloud pour le restaurer et il n’a pas été accepté", écrit-il sur son blog (traduit sur le site 01 net).

Un an de données perdu

"J’ai ensuite essayé de le connecter à mon ordinateur et de restaurer mon téléphone depuis la sauvegarde que j’avais justement effectuée l’autre jour. Quand j’ai ouvert mon portable, un message iCal est apparu, m’indiquant que les informations de compte Gmail était mauvaises. Alors l’écran de l’ordinateur est devenu gris et m’a demandé un code à quatre chiffres. Je n’avais pas de code. J’ai su alors que quelque chose n’allait vraiment pas. J’ai pris mon iPad : il avait été réinitialisé aussi. Je ne pouvais démarrer ni mon ordinateur, ni ma tablette, ni mon téléphone", poursuit le journaliste.

Or, c’est bien en gagnant l’accès au compte iCloud (le service de stockage en ligne d’Apple) de Mat Honan que les pirates ont accédé à l’ensemble de ses appareils. Résultat : "un an de photos, d’e-mails, de documents et plus encore" perdus.