Les catholiques appelés à jeûner pour la Syrie

  • A
  • A
Les catholiques appelés à jeûner pour la Syrie
@ REUTERS
Partagez sur :

Le pape François, opposé à toute intervention armée, a appelé à jeûner samedi, un geste fort.

L’INFO. L’initiative est forte et rare. Le pape François a appelé les catholiques à jeûner et prier samedi pour la paix en Syrie. Le souverain pontife est farouchement opposé à toute intervention armée et l’a fait savoir, notamment dans une lettre à l'hôte du G20, le président russe Vladimir Poutine.

> DOCUMENT : Le pape a écrit à Poutine

Comme Jean-Paul II en 2001. Le geste du pape François reprend celui lancé par Jean-Paul II après les attentats du 11-Septembre. Le pape polonais s’était lui aussi opposé par la suite à toute intervention armée en Irak. Depuis début septembre, le pape François multiplie les déclarations contre des frappes militaires, tweetant notamment : "plus jamais la guerre, plus jamais la guerre".

"Partager la souffrance du peuple syrien". Pour Gabrielle, mère de famille interrogée par Europe 1, le jeûne est une façon "d’être en communion" et de "partager la souffrance du peuple syrien".  Samedi, elle va "faire des repas très simples". Pour le petit-déjeuner, "du pain, sans forcément mettre de Nutella dessus". Et à midi, un repas "très sobre" : "du riz et de l’eau". Le principe, explique-t-elle, "c’est supprimer le superflu". Ses deux enfants de 6 et 9 ans sont "trop jeunes" pour jeûner. "En revanche, ça va être l’occasion de leur parler de la Syrie et on leur proposera de faire un effort particulier ce jour-là, comme se passer de dessert".

Des soutiens au-delà de l’Église. L’appel au jeûne du pape François a recueilli des adhésions dépassant le cadre de l’Eglise catholique. En Italie, la ministre des Affaires étrangères, Emma Bonino, athée convaincue, connue notamment pour son combat pour l’avortement, s’est dite prête à jeûner elle aussi pour la paix.