Les catastrophes aériennes qui ont marqué l’Histoire

  • A
  • A
Les catastrophes aériennes qui ont marqué l’Histoire
@ REUTERS/MAXPPP/EUROPE1
Partagez sur :

VIDÉO - La disparition du vol MH 370 vers Pékin s’ajoute à une longue liste de catastrophes aériennes.

Tous les scénarios ont été imaginés. Près de trois mois après son décollage de Kuala Lumpur, il n’y a toujours aucune trace du Boeing 777 de Malaysia Airlines qui transportait 239 personnes. C’est la première fois qu’un avion disparaît sans laisser de traces. Mais d’autres catastrophes aériennes ont marqué l’histoire de l’aviation civile.

11 septembre 2001
Le crash qui a changé la face du monde 
 Compagnies aériennes : American Airlines et United Airlines
 Date : 11 septembre 2001
 Nombre de victimes : environ 3.000

Le 11 septembre 2001, quatre avions des compagnies American Airlines et United Airlines sont détournés pour commettre les attentats les plus meurtriers jamais commis. Le vol 11 d’American Airlines, avec ses 92 passagers, membres d’équipage et terroristes, ainsi que le vol 175 de United Airlines, avec ses 65 passagers, membres d’équipage et terroristes s’écrasent sur les tours du World Trade Center en plein de coeur de Manhattan.

Le vol 77 d’American Airlines, avec ses 64 passagers, membres d’équipage et terroristes s’écrase sur le Pentagone. Puis le vol 93 de United Airlines, avec ses 44 passagers, membres d’équipage et terroristes se crashe au sol près de Shanksville, en Pennsylvanie.

Débris AF447
Le crash qui a marqué les Français
 Compagnie : Air France
 Date : le 1er juin 2009
 Nombre de victimes : 228

Le vol AF447 s’abîme dans l’océan Atlantique le 1er juin 2009 après avoir décollé de Rio de Janeiro au Brésil. Après 1h35 de vol, les organismes du contrôle aérien perdent le contact avec l’appareil.

L'épave ne sera retrouvée que deux ans plus tard à une profondeur de 3.900 mètres. L’enquête établira que la cause principale du crash serait un décrochage dû à une perte des indications de vitesse ayant conduit le pilote à prendre une décision inappropriée.  

Six-corps-du-crash-de-la-Yemenia-retrouves
Le crash qui a laissé une survivante
 Compagnie aérienne : Yemenia
 Date : 30 juin 2009
 Nombre de victimes : 152

Le vol 626 Yemenia s’écrase alors qu’il est en phase d’atterrissage à l'aéroport international Prince Saïd Ibrahim de Moroni, aux Comores. Seule une adolescente, Bahia Bakari, survit au crash. Elle est retrouvée agrippée à des débris flottant sur l'océan 13 heures après le crash.

Début février 2014, la jeune Bahia témoigne sur Europe 1. Elle assure mener "la vie normale" d’une jeune fille de 17 ans et confie au micro d’Europe 1 comment elle a surmonté ce "mauvais rêve". Mais elle veut que l’enquête avance.

Lech-Kaczynski-crash-avion-Smolensk-REUTERS-930x620

© REUTERS

Le crash qui a coûté la vie à un président
 Compagnie aérienne : avion de la présidence polonaise
 Date : 10 avril 2010 
 Nombre de victimes :96

Le Tupolev-154 qui transporte 96 personnes dont le président polonais Lech Kaczynski s'écrase le 10 avril 2010 en phase d’atterrissage près de Smolensk dans l’ouest de la Russie. Le crash ne laisse aucun survivant.

L’appareil a, en fait, heurté la cime des arbres alors qu’il approchait de la piste de l’aéroport dans un épais brouillard. L’avion s’est alors retourné et écrasé à environ 200 mètres de la piste.

Le crash vécu depuis une plage
 Compagnie aérienne : Ethiopan Airlines
 Date : 23 novembre 1996
 Nombre de victimes : 123

Alors que le vol 961 d'Ethiopan Airlines entre dans l’espace aérien du Kenya, trois pirates éthiopiens pénètrent dans le cockpit et détournent l’avion. le 23 novembre 1996. Ayant lu dans une brochure technique que le Boeing 767-200ER a la capacité de voler jusqu’en Australie, ils demandent au pilote de mettre le cap sur l’Océanie. Ce dernier leur explique que l’appareil n’a pas fait le plein et qu’il n’aura pas assez de carburant pour atteindre la destination souhaitée. Les pirates refusent de le croire. Les réservoirs de l’appareil se vident. Le pilote tente alors un atterrissage d’urgence aux Comores mais une bagarre éclate dans le cockpit avec les pirates.

Les moteurs du Boeing s’arrêtent et le pilote tente d’amerrir à seulement 500 mètres de la côte.  

Des touristes sont installés sur la plage, face au Galawa Beach Hotel, près de Mitsamiouli, au nord de l'île de Grande Comore. Ils voient alors l’appareil s’abîmer en mer, sous leurs yeux.  Des habitants et des vacanciers se portent alors immédiatement au secours des survivants.


sur le même sujet, sujet,

L'INFO - Le mystère s'épaissit après la fausse piste des signaux

VOL MH37 - Ces données satellite qui restent à exploiter

MAUVAIS COUP - Malaysia Airlines plombée par la disparition de l'avion

INTERROGATION - Des débris retrouvés dans le golfe du Bengale ?

QUESTION - Pourquoi on pourrait ne jamais retrouver le MH370

COLÈRE - MH370 : des employés retenus par des familles

RECHERCHES - Toujours aucune trace de l'épave