Les Britanniques doutent de plus en plus de leur rôle en Afghanistan

  • A
  • A
Les Britanniques doutent de plus en plus de leur rôle en Afghanistan
Partagez sur :

Depuis le début de l’année, 67 soldats ont été tués. 57% des Britanniques pensent qu’ils ne devraient pas se trouver en Afghanistan.

Pas un bruit dans les rues de Wootton Bassett mardi, selon les images diffusées par la BBC. Ce sont pourtant des centaines de personnes qui se sont retrouvées dans cette ville proche de Londres, parfois une rose rouge à la main, pour rendre un dernier hommage à trois soldats britanniques tués en Afghanistan : Daniel Wild, 19 ans, Mark Hale, 42 ans et Matthew Hatton, 23 ans. Un drame qui relance la polémique sur la présence britannique en Afghanistan.

Regardez des images de l’hommage militaire diffusées sur ITN News :

Depuis le début de l'année, 67 soldats britanniques ont été tués en mission. 2009 est ainsi en passe de devenir l'année la plus meurtrière pour les troupes britanniques. Dans la seule ville de Wootton Bassett, quatre nouveaux militaires tués le week-end dernier doivent être enterrés vendredi. Le premier ministre Gordon Brown a qualifié ces chiffres de "profondément tragiques", mais il a réitéré que les troupes britanniques avaient un rôle vital dans le conflit en Afghanistan.

Un avis dont de plus en plus de Britanniques semblent s’éloigner. 57% d’entre eux pensent que leurs soldats ne devraient pas se trouver en Afghanistan, selon un sondage effectué par l'institut YouGov et publié lundi. Seules 17% des femmes approuvent le rôle joué par l'armée britannique dans ce conflit.