Les BlackBerry blacklistés ?

  • A
  • A
Les BlackBerry blacklistés ?
@ REUTERS
Partagez sur :

L'Arabie saoudite, les Emirat Arabes Unis et l’Inde veulent pouvoir surveiller les utilisateurs.

Ce pourrait presque être un argument de vente pour Blackberry. Ces téléphones intelligents, qui sont très prisés par les entreprises soucieuses de préserver leurs communications secrètes, ne sont pas au goût des pays du Golfe. L'Arabie saoudite, les Emirats Arabes Unis et l’Inde leur reprochent d’être trop sécurisés.

Cryptage trop performant

Impossible de contrôler les courriers électroniques, les services de messagerie. Difficile aussi de savoir si les possesseurs de Blackberry ne vont pas sur des sites interdits, qu’ils soient pornographiques ou politiques. "Le cryptage est si fort que personne ne sait les surveiller. Ils ont un niveau de sécurité si bon que certains pays n'acceptent pas de ne pouvoir les contrôler," souligne ainsi John Hering, patron de la société américaine de sécurité en télécoms Lookout.

Suspension de certains services

Mardi soir, le régulateur des télécommunications saoudiennes a annoncé avoir ordonné aux trois opérateurs du pays de suspendre les services de BlackBerry, le fabricant canadien Research in Motion (RIM) n'ayant pas accepté de modifier ses appareils pour "se conformer aux exigences de la réglementation". Elle emboîte ainsi le pas aux Emirats, centre d'affaires du Golfe, qui ont décidé dimanche de suspendre à partir du 11 octobre certains services du téléphone multifonctions, qui soulèveraient des problèmes de sécurité.

Plus de 2 millions d’appareil en jeu

Le gouvernement indien, évoquant lui aussi des questions de sécurité nationale et la difficulté d'un "monitoring du BlackBerry", a également récemment menacé d'interdire certains services des appareils de RIM dans son pays, l'un des marchés télécoms les plus juteux au monde.

Le BlackBerry serait utilisé par environ 500.000 personnes aux Emirats et 700.000 en Arabie saoudite, les deux pays représentant globalement environ 2,6% des utilisateurs du téléphone dans le monde. Environ un million d'appareils seraient en service en Inde.