Les billets de 500 sentent trop le soufre

  • A
  • A
Les billets de 500 sentent trop le soufre
@ BBC
Partagez sur :

Les banques britanniques ne vont plus distribuer cette coupure utilisée par le crime organisé.

La Grande-Bretagne s’accroche à sa livre sterling. Et a décidé de faire la chasse aux "sales" billets de 500 euros que l’on peut obtenir en se rendant dans un bureau de change ou dans une banque britanniques. Motif : ces grosses coupures, les plus importantes existant dans la zone euro, auraient les faveurs du crime organisé.

La police britannique est formelle : "seuls 10% des billets de 500 euros vendus sur le marché britannique sont utilisés de façon légale", a expliqué un responsable de l'unité financière de l'agence de lutte contre le crime organisé. 90% seraient donc utilisés pour des activités criminelles.

1 paquet de cigarettes, 20.000 euros

Pourquoi utiliser ainsi des grosses coupures ? Par souci de discrétion. Avec des billets de 500 euros, il est possible de dissimuler 20.000 euros dans un simple paquet de cigarettes. La BBC illustre le sujet d’une vidéo "mode d’emploi".

Des policiers ont également surpris la jeune membre d’un gang, transportant avec elle 300.000 euros… dans une boîte de céréales pour petit-déjeuner. Plus efficace encore, une "mule" pourrait ingérer jusqu’à 150.000 euros de grosses coupures.

Contre le blanchiment d'argent

Avec cette mesure d’interdiction, l’agence de lutte contre le crime organisé britannique a un espoir : que le blanchiment d’argent et le trafic de liquidités diminuent.

Mais cette institution a aussi une crainte : que les criminels décident de s’approvisionner ailleurs en billets de 500 euros. Une surveillance a été mise en place, notamment en direction de la France. Et que se passera-t-il si les trafiquants se mettent à préférer les billets de 200 euros ? Faudra-t-il aussi les interdire ? ironise la BBC.