Les bateaux de la Baltique libérés

  • A
  • A
Les bateaux de la Baltique libérés
@ REUTERS
Partagez sur :

Au total, une cinquantaine de navires avaient été pris au piège par la glace jeudi.

La cinquantaine de navires qui avaient été pris au piège par la glace jeudi, en mer Baltique, ont été libérés vendredi. Parmi eux, se trouvaient des ferries commerciaux avec quelque 1.800 passagers et membres d'équipage, qui ont vécu de longues heures d'angoisse. C'est l'arrivée de navires brise-glace qui a permis de débloquer la situation.

En tentant de s'extraire lui-même des glaces, un ferry, l'Amorella, était entré en collision avec un autre navire bloqué. Mais la compagnie Viking Line, son propriétaire, assure qu'il n'y a eu aucun dommage et que les passagers n'ont été mis en danger à aucun moment.

"Ils ont cru qu'ils étaient assez forts"

La Baltique connaît un hiver inhabituellement rigoureux. Les cargos ont été pris au piège dans l'étroite baie de Botnie où la glace est plus épaisse ainsi qu'autour des îles Aaland, entre la Suède et la Finlande. Ils ont été bloqués à l'entrée de l'archipel de Stockholm où la glace, par plaques, est mouvante et "où il est difficile de naviguer", selon Jonas Lindvall, représentant de l'unité des brise-glace.

Une fatalité ? Non, assure cependant Jonas Lindvall. Car l'alerte avait été donnée. "Les brise-glace ont dit [aux navires commerciaux] de ne pas s’aventurer dans cette zone mais ils l’ont fait quand même. Ils ont peut-être cru qu’ils étaient assez grands et forts mais ils ne l’étaient pas. S’ils avaient agi comme les commandants des brise-glace le leur suggéraient, ils ne se seraient pas retrouvés coincés", affirme-t-il.