Mexique : les assassins d'une journaliste tweetent sa mort

  • A
  • A
Mexique : les assassins d'une journaliste tweetent sa mort
@ Capture d'écran Twitter
Partagez sur :

MACABRE - Elle enquêtait sur leur trafic. Les membres d'un gang mexicain ont tué cette journaliste avant d'annoncer sa mort… sur le compte Twitter de la jeune femme.

L'info. "Felina", c'était son pseudo sur Twitter, faisait partie des citoyens mexicains indignés. Indignés par l'influence croissante des cartels comme les Zetas sur la justice, l'administration ou les médias. Pour lutter contre cette corruption latente, Felina avait rejoint le réseau Valor por Tamaulipas, rapporte Slate. Un réseau destiné à réunir citoyens et simple militants, à débattre et trouver des informations pour combattre le crime organisé. Mais Felina est morte. Les médias l'ont découvert jeudi, d'une manière bien étrange. C'est sur son propre compte Twitter que la nouvelle de sa mort a été divulguée… par ses assassins.

>> LIRE AUSSI - Quand les cartels investissent dans la mode 

"Aujourd'hui, ma vie prend fin". En effet, les cartels ont tué Maria del Rosario Fuentes Rubio de son vrai nom. Ils l'ont tuée après l'avoir menacé à de nombreuses reprises, et ont posté l'annonce de sa mort sur son compte @Miut, aujourd'hui fermé, dans un message où l'on pouvait lire : "Aujourd'hui, ma vie prend fin".

>> LIRE AUSSI - Un maire mexicain accusé d'avoir fait disparaître 43 étudiants

48.000 dollars de récompense. Il y a un an et demi, un des deux cartels qui dominent la région avait offert 48.000 dollars pour identifier les administrateurs du compte Twitter qui réunit tous les militants engagés contre le trafic de drogue. Le créateur de la plate-forme avait du fuir l'état, et plusieurs de ses proches avaient été tués. Un exemple de plus du danger d'informer au Mexique, où 38 reporters sont morts depuis 2004.