Les anti-pape font du bruit aux JMJ

  • A
  • A
Les anti-pape font du bruit aux JMJ
@ REUTERS
Partagez sur :

Des manifestants dénoncent le coût de sa venue, d’autres sa condamnation de l’homosexualité.

Il n’y a pas que de jeunes catholiques qui défilent dans les rues de Madrid, à l’occasion de 26èmes Journées mondiales de la Jeunesse. Cet immense rassemblement de croyants génère aussi quelques protestations, à l’image de la manifestation prévue mercredi dans la capitale espagnole.

Des pro-laïcité, choqués du coût des JMJ et de la visite du pape prévue jeudi, ont décidé de battre le pavé pour dénoncer ces dépenses jugées excessives en période de crise. Sous le slogan "De mes impôts, zéro centime pour le pape. Etat laïc", environ 140 associations défileront mercredi soir. Les organisateurs attendent entre 5.000 et 10.000 personnes, parmi lesquelles de nombreux "indignés". Selon elles, ces Journées coûteraient plus de 100 millions d’euros à l’Espagne.

Des baisers contre le fondamentalisme

A chaque jour sa contestation : jeudi, ce sera au tour des défenseurs de la cause homosexuelle de se faire entendre. Ils ont appelé sur les réseaux sociaux à se réunir au passage de Benoît XVI pour une séance de baisers, afin de protester contre le "fondamentalisme de l’Eglise catholique" et "les condamnations moralisatrices sur la sexualité" du Vatican.

A la manière d’un flashmob, ce "kiss-in" se veut un rassemblement éclair et imprévisible. Les participants eux-mêmes ne seront prévenus qu’au dernier moment du lieu exact de la manifestation. Les associations de lutte contre l’homophobie avaient déjà accueilli Benoît XVI de cette manière lors de sa précédente visite en Espagne en novembre 2010.

Des initiatives qui ne plaisent pas à tout le monde. Un catholique extrémiste a notamment été arrêté mardi, soupçonné d’avoir voulu commettre un attentat lors de la manifestation de mercredi, à l’aide de substances chimiques.