Les angles morts, bientôt du passé ?

  • A
  • A
Les angles morts, bientôt du passé ?
Avec le retroviseur inventé par cet universitaire américain (au-dessus d'un rétroviseur classique), le conducteur bénéficie d'une vision bien plus large.@ DREXEL UNIVERSITY
Partagez sur :

Un scientifique américain a mis au point un nouveau modèle de retroviseur qui élimine l'espace invisible.

La hantise de l’angle mort appartiendra peut-être bientôt au passé. Un scientifique américain a en effet mis au point un prototype de rétroviseur qui élimine tout angle mort, sans pour autant déformer la perception des distances, comme le rapporte jeudi le site technophile Cnet.

Une technologie de "la boule à facette"

Le professeur R. Andrew Hicks, de l’université américaine Drexel à Philadelphie, travaille depuis la fin des années 1990 sur les dernières avancées en optique et en particulier sur l’imagerie générée par informatique.

Ses recherches lui ont permis d’inventer un nouveau type de rétroviseur sans angle mort. Une technologie qu’il vient de faire breveter et pour cause : à la différence d’autres rétroviseurs annoncés comme sans angle mort, il n’est pas incurvé et ne déforme donc pas la perception des distances. 

Son secret ? "Imaginez que la surface du miroir est constituée d’une myriade de tout petit miroirs orientés selon des angles différents, à l’image d'une boule à facette", a-t-il détaillé sur le site de son université. A l’œil nu, ce rétroviseur du futur semble néanmoins lisse et uniforme, comme son ancêtre qui équipe nos voitures actuelles.

L’industrie intéressée malgré quelques freins

Une telle innovation n’a pas manqué de susciter un vif intérêt au sein de l’industrie automobile, si bien que le professeur Hicks a déjà été contacté par plusieurs entreprises qui souhaitent produire et distribuer son invention.

Les lois en vigueur aux Etats-Unis risquent néanmoins de limiter la diffusion de ce nouveau type de rétroviseur, nuance cependant l’université Drexel : "les conducteurs américains ont en effet l’obligation d’avoir à leur gauche un rétroviseur plat", or l’invention du professeur Hicks est considérée comme un rétroviseur incurvé, malgré son apparence lisse.

En revanche, certains pays européens et asiatique autorisent un tel équipement sur les nouveaux modèles commercialisés. Les détecteurs d’angle mort qui se généralisent sur les derniers modèles risquent donc d’être rapidement dépassés.