Les Anglais votent... même dans les pubs

  • A
  • A
Les Anglais votent... même dans les pubs
@ REUTERS
Partagez sur :

Partout dans le pays, la participation est élevée pour ces législatives anglaises.

L'enjeu est de taille. Cette élection législative aboutira à la nomination du nouveau Premier ministre anglais. Alors forcément, les Britanniques font le déplacement en nombre, jeudi dans les bureaux votes.

Une forte participation

Plus de 45 millions d'électeurs sont appelés à se rendre dans l'un de ces 50.000 bureaux ouverts jusqu'à 23 heures, afin de départager les 4.149 candidats qui aspirent à entrer au parlement. 650 sièges sont à pourvoir au total, 326 étant donc nécessaires pour obtenir la majorité absolue.

Même si aucun chiffre n'était disponible, les responsables de bureaux de vote notaient dès les premières heures du scrutin une participation plus élevée qu'en 2005, où elle avait atteint 61%.

"Des endroits où l'on peut voter et boire"

Ces électeurs britanniques ont parfois dû voter dans les lieux plus qu'inattendus, comme l'Anglesea Arms, un pub du quartier chic de South Kensington à Londres. "C'est une légère incitation à venir voter ! Je ne connais pas beaucoup d'endroits où on peut à la fois voter et boire", ironise d'ailleurs le chef des agents électoraux Martin Carver.

Outre les pubs, les Anglais peuvent également voter dans des églises, un salon de coiffure, des châteaux, des supermarchés, une vieille caravane et même une station de pompage réquisitionnés pour l'occasion.

Cameron, Brown et Clegg

Le chef du principal parti d'opposition, le conservateur David Cameron, 43 ans, donné favori par les sondages, a été le premier à voter, avec son épouse Samantha.

Mais deux élections virtuelles sur le site de socialisation Facebook, sans aucune prétention scientifique, donnaient les Lib Dems de Nick Clegg vainqueurs haut la main. Les sondages, eux, prédisaient tous la même chose ces dernières semaines : la défaite annoncée du parti travailliste, usé par 13 ans de pouvoir et handicapé par l'impopularité de Gordon Brown.

Reste que le système électoral, uninominal majoritaire à un tour, ainsi que le découpage électoral, sont très favorables aux travaillistes. A tel point qu'ils pourraient décrocher le plus grand nombre de sièges même en étant battus en termes de suffrages.

DOSSIER SPECIAL - "And the winner is...” sur Europe1.fr