Somalie : les Américains à l'attaque de la filiale d'Al-Qaïda

  • A
  • A
Somalie : les Américains à l'attaque de la filiale d'Al-Qaïda
Une voiture abîmée par la précédente attaque des shebab à Mogadiscio@ Reuters
Partagez sur :

L'armée a mené une opération contre les shebab, lundi. Le groupe islamiste s'en était pris la veille aux services de renseignement somaliens.

L'INFO. L'armée américaine renforce sa pression contre les groupes terroristes islamistes. Elle a mené lundi une opération contre la filiale d'Al-Qaïda en Somalie, les shebab, a annoncé le porte-parole du Pentagone. L'aviation a bombardé un repaire du sud du pays où s'étaient réunis des hauts responsables du mouvement islamiste, a annoncé le gouverneur de la province visée.

Le contre-amiral américain John Kirby a déclaré dans un communiqué : "Nous sommes en train d'évaluer les résultats de l'opération et nous fournirons davantage d'informations le moment venu". Le gouverneur somalien Adbikadir Mohamed Nur a de son côté assuré que "des pertes ont été infligées aux partisans d'Al-Qaïda mais nous n'avons pas de détails dans l'immédiat". Impossible pour l'instant de connaître l'ampleur de cette opération militaire.

>> LIRE AUSSI - Les Kenyans sommés de regarder le Mondial chez eux

Le chef des shebab visé. Dans le bâtiment visé se serait peut-être trouvé Ahmed Abdi "Godane", le chef suprême des shebab somaliens également appelé Abu-Zubeyr. L'homme de 37 ans est un des partisans les plus radicaux d'une mondialisation du djihad. Formé au Pakistan et en Afghanistan, il ne veut pas limiter son combat à la Somalie. Washington a mis sa tête à prix à 7 millions de dollars.

Des attaques spectaculaires. La veille, des insurgés s'en étaient pris au quartier général ainsi qu'à une prison des services de renseignement somalien, dans le centre de Mogadiscio. La police avait pu reprendre le contrôle de la situation, mais cette attaque avait fait onze morts, sept parmi les shebab, trois membres des forces de sécurité et un civil, selon le ministère de l'Intérieur.

Les shebab ont récemment mené d'autres actions spectaculaires à Mogadiscio, notamment contre un ensemble de bâtiments présidentiels et le siège du Parlement. Plus généralement, les islamistes sèment la terreur en Somalie et s'en prennent aux pays qui participent à la force de l'Union africaine, en particulier le Kenya voisin.

Selon le gouverneur de la province de Basse-Shabelle, les dirigeants des shebab étaient réunis pour discuter de la réponse à apporter à une offensive des forces pro-gouvernementales somaliennes accompagnées de l'Union africaine.

Des troupes secrètes. Au mois de juillet, les Etats-Unis avaient pour la première fois reconnu disposer de troupes en Somalie depuis 2007, sous l'ère Bush. Barack Obama s'était engagé à renforcer l'aide américaine au gouvernement pour s'attaquer aux shebab.