L'Elysée fustige les conditions d'organisation du référendum au Congo

  • A
  • A
L'Elysée fustige les conditions d'organisation du référendum au Congo
@ AFP
Partagez sur :

La France estime que les conditions dans lesquelles le référendum constitutionnel au Congo a été organisé "ne permettent pas d'en apprécier le résultat".

La France estime que les conditions dans lesquelles le référendum constitutionnel au Congo dimanche a été organisé "ne permettent pas d'en apprécier le résultat", a indiqué mardi l'Elysée dans une réaction transmise aux agences de presse.

Une participation pointée du doigt. "La France prend note des résultats du référendum en République du Congo. Les conditions dans lesquelles ce référendum a été préparé et organisé ne permettent pas d'en apprécier le résultat, notamment en terme de participation", selon la présidence. 

Une Constitution approuvée à 92%. Selon les résultats officiels de ce scrutin controversé, plus de 92% des votants ont approuvé les modifications de la Constitution qui permettraient au président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, de briguer un troisième septennat consécutif lors de l'élection de 2016. Le taux de participation au référendum a été de 72%, selon les chiffres annoncés à la radio par la Commission électorale. 

L'opposition a boycotté cette consultation et l'un de ses chefs de file, Pascal Tsaty Mabiala, a demandé lundi qu'il soit annulé en raison, selon lui, d'un faible taux de participation.