Législatives : les Pays-Bas ont voté contre le populisme après le Brexit et Trump, se félicite Mark Rutte

  • A
  • A
Législatives : les Pays-Bas ont voté contre le populisme après le Brexit et Trump, se félicite Mark Rutte
Le parti de Mark Rutte (VVD) arrive en tête des législatives néerlandaises, selon les sondages à la sortie des urnes.@ AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre néerlandais s'est réjoui mercredi soir, avant la publication des résultats définitifs des législatives, du rejet du "mauvais genre de populisme".

Le Premier ministre des Pays-Bas Mark Rutte a estimé mercredi soir que les résultats provisoires des élections législatives néerlandaises, qui le donnent en tête, représentaient un rejet du "mauvais genre de populisme". Le Parti populaire libéral et démocrate (VVD) de Mark Rutte obtiendrait 31 sièges sur les 150 que compte la chambre basse du Parlement, soit dix sièges de moins que lors des précédentes législatives en 2012, mais nettement devant le Parti pour la liberté (PVV), mouvement eurosceptique et islamophobe de Geert Wilders.

 "Stop au populisme". "Il apparaît que le VVD sera le parti le plus important aux Pays-Bas pour la troisième fois de suite", a déclaré un Mark Rutte rayonnant à ses partisans lors d'une réception post-électorale à La Haye. Il a ajouté s'être entretenu avec un grand nombre de dirigeants européens par téléphone. "C'est aussi une soirée lors de laquelle les Pays-Bas, après le Brexit, après les élections américaines, ont dit stop au mauvais genre de populisme", a déclaré le chef du gouvernement sortant. Des sondages à la sortie des urnes ont indiqué en début de soirée que le Premier ministre sortant avait facilement battu son rival d'extrême droite Geert Wilders

Junker et Ayrault félicitent Rutte. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a félicité le Premier ministre libéral néerlandais, saluant un "vote contre les extrémistes". Jean-Claude Juncker "a parlé avec Mark Rutte (et l'a) félicité pour sa nette victoire : un vote pour l'Europe, un vote contre les extrémistes", a tweeté le porte-parole du président de l'exécutif européen, Margaritis Schinas. Paris, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, a également félicité les Pays-Bas pour avoir "enrayé" la montée de l'extrême droite.