Législatives en Grande-Bretagne : May et les conservateurs atteignent la barre des 50%

  • A
  • A
Législatives en Grande-Bretagne : May et les conservateurs atteignent la barre des 50%
Theresa May cherche à renforcer sa majorité en vue des négociations du Brexit.@ BEN STANSALL / AFP
Partagez sur :

La Première ministre conservatrice britannique Theresa May a pris tout le monde de court mardi en appelant à la tenue d'élections législatives anticipées le 8 juin

La moitié des Britanniques soutiennent le Parti conservateur de la Première ministre Theresa May avant les législatives anticipées de juin, selon un sondage publié dimanche. C'est la première fois depuis janvier 1951 que les conservateurs atteignent la barre symbolique des 50% d'intentions de vote, à en croire l'institut de sondage ComRes, qui a mené cette étude pour le tabloïd The Sunday Mirror. Les Tories gagnent quatre points par rapport à la semaine précédente tandis que le Labour reste à 25%. De son côté, le parti centriste des Libéraux-démocrates, pro-européens, demeure stable à 11%.

Les travaillistes pourraient perdre 90 députés. Dans le scénario d'une victoire aussi écrasante, Theresa May aurait les coudées franches puisqu'elle ne laisserait que des miettes aux travaillistes de Jeremy Corbyn, qui perdraient au moins 90 députés. Elle battrait ainsi le record de Tony Blair (Labour), qui avait remporté l'élection de 1997 avec 418 des quelque 650 députés du Parlement du Royaume-Uni.

D'autres sondages moins optimistes pour les Tories. D'autres sondages publiés ce week-end placent cependant les Tories un peu plus bas, entre 40 et 48% d'intentions de votes, et le Parti travailliste entre 25 et 29% à sept semaines du vote. "C'est un bon problème à avoir pour un parti mais c'est un défi particulier dans une élection qui pourrait être marquée par une faible participation et deviendrait donc imprévisible", a expliqué le président de ComRes Andrew Hawkins.

Une surprise. La Première ministre conservatrice britannique Theresa May a pris tout le monde de court mardi en appelant à la tenue d'élections législatives anticipées le 8 juin, un pari destiné à renforcer sa majorité en vue des négociations du Brexit.