Le virus qui singe le FBI

  • A
  • A
Le virus qui singe le FBI
Le virus Reveton bloque l'ordinateur et réclame des amendes au nom du FBI.@ MAX PPP
Partagez sur :

Le virus informatique Reveton réclame des amendes au nom de l’agence fédérale.

Un ordinateur bloqué et un inquiétant message portant le logo du FBI. Voilà ce que les victimes de Reveton découvrent quand ce virus informatique frappe. Le Federal bureau of investigation (FBI) a mis en garde jeudi contre ce nouveau fléau, qui réclame en son nom des amendes payables directement en ligne. Une escroquerie classique mais efficace si elle est bien réalisé.

Reveton, découvert en 2011, est actuellement présent principalement aux Etats-Unis, mais aussi à l’étranger. Lorsqu'un internaute se connecte à un site infecté, son écran se gèle instantanément et un message faussement signé du FBI apparaît. Celui-ci prétend que l'internaute a été identifié par la police fédérale américaine comme ayant visité un site de pornographie infantile ou comme s'étant livré à une quelconque activité illégale sur Internet.

FBI-capture

"Inondé" de plaintes

Afin de débloquer son ordinateur, l'internaute est sommé de s'acquitter d'une "amende". "J'ai dû payer 200 dollars. La page précisait que si je ne le faisais pas, des poursuites judiciaires seraient engagées et mon ordinateur resterait bloqué sur cette page", raconte une victime du virus Reveton sur le site du FBI.

Le centre américain des plaintes pour les délits sur internet (IC3) affirme être "inondé" de "plusieurs dizaines de plaintes chaque jour" relatives à cette escroquerie. Il conseille de ne jamais payer en ligne après avoir reçu de tels messages, ni de révéler aucune information personnelle. L’instance rappelle enfin que même sur un ordinateur débloqué, le virus peut continuer à oeuvrer sans l’ombre et récupérer des données privées.