Le Venezuela, divisé, dans la rue

  • A
  • A
Le Venezuela, divisé, dans la rue
@ REUTERS
Partagez sur :

IMAGES - Au moins sept personnes sont mortes après des manifestations contre l'élection de Maduro.

L'INFO - Caracas a connu une nouvelle journée de heurts. deux jours après les résultats contestés de l'élection présidentielle, les deux candidats vénézuéliens, Henrique Capriles et Nicolas Maduro, avaient  appelé leurs partisans à manifester mardi dans la capitale. Des milliers de personnes sont descendues dans la rue. Les manifestations ont fait au moins sept morts et 135 personnes ont été interpellées. Pour le moment, la commission électorale exclue le nouveau dépouillement réclamé par l'opposition.

16.04.Venezuela.manif.Maduro.Reuters.930.620

Les opposants à Nicolas Maduro font face aux CRS, à Caracas.

La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser de jeunes manifestants qui lançaient des pierres dans un quartier chic de la capitale, après le refus d'Henrique Capriles de reconnaître la victoire du dauphin de Hugo Chavez, Nicolas Maduro. Mais pouvoir et opposition se sont renvoyés la responsabilité des violences mardi.

16.04-supporters-maduro

Les supporters de Nicolas Maduro étaient déjà dans la rue lundi, à Caracas.

Le Conseil national électoral (CNE) a officiellement proclamé lundi la victoire de Nicolas Maduro, ancien conducteur de bus et ex-syndicaliste âgé de 50 ans qui assure l'intérim à la tête de l'Etat depuis le décès de Chavez, décédé d'un cancer le 5 mars. Selon le Conseil, Maduro l'a emporté avec 50,8% des suffrages, soit une avance de 265.000 voix, contre 49% à son adversaire. Nicolas Maduro, qui doit être investi de ses fonctions vendredi, a invité ses partisans à se mobiliser dans le calme ce mardi.

16.04-maduro-resultats

Nicolas Maduro montre le certificat qui fait part des résultats de l'élection et qui le donne vainqueur.

De son côté, Henrique Capriles assure qu'il ne baissera pas les bras. "Nous sommes convaincus d'avoir gagné (...) Nous voulons que ce problème soit réglé pacifiquement. Il n'y a pas de majorité, mais deux moitiés", a-t-il lancé. A Caracas, des manifestants se sont rassemblés aux abords du siège de la télévision publique et devant le domicile de la présidente de la CNE, Tibisay Lucena, pour faire pression.

16.04-crs-manif-caracas

Certains supporters d'Henrique Capriles ont choisi la méthode douce face aux rangées de CRS.

D'autres manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes de province. En octobre dernier, lors de la précédente présidentielle, Hugo Chavez avait battu Henrique Capriles de 11 points, soit 1,6 million de voix de différence. L'opposant avait obtenu un peu plus de 44% et Hugo Chavez plus de 55%.