Le Venezuela change de fuseau horaire pour faire des économies d'énergies

  • A
  • A
Le Venezuela change de fuseau horaire pour faire des économies d'énergies
Le Venezuela connaît une crise énergétique depuis 2010 et souffre de coupures de courant.@ RAUL ARBOLEDA / AFP
Partagez sur :

Le pays en proie à de graves pénuries souhaite ainsi faire des économies d'électricité.

Il n'y a pas de petites économies. Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé un changement "de fuseau horaire à partir du 1er mai pour augmenter les économies d'électricité" de son pays, en proie à graves pénuries. L'heure du Venezuela est actuellement fixée au temps universel (GMT) moins 4 heures 30. Le nouveau fuseau n'a pas encore été précisé et devrait être connu prochainement.

Travailler moins pour économiser plus. Dans un discours prononcé jeudi devant des milliers de ses partisans dans le palais présidentiel de Miraflores à Caracas, Nicolas Maduro a également décrété que le lundi 18 avril serait chômé, alors que le mardi suivant est une fête nationale, afin de créer un "pont d'économies d'énergie". La semaine dernière, il avait déclaré chômés les vendredi dans le secteur public pour les deux mois à venir.

Les horaires de travail réduits. Les horaires de travail ont également été réduits à six heures par jour dans les ministères et les entreprises publiques, tandis que la Semaine sainte est fériée dans les secteurs public et privé, des mesures qui selon le président vénézuélien ont permis de substantielles économies d'énergie. 

Les hôtels s'adaptent. Depuis la semaine dernière, les grands consommateurs de courant, dont les hôtels, sont invités à pourvoir eux-mêmes à leurs besoins en courant électrique neuf heures par jour. Cette mesure, lancée en février avec quatre heures quotidiennes, a amené les centres commerciaux à réduire leurs horaires d'ouverture. 

Crise énergétique. Toutes ces mesures font partie d'un plan spécial du gouvernement pour contrer les effets de la grave sécheresse provoquée par le phénomène El Nino, qui a entraîné une chute à un niveau alarmant des 18 réservoirs d'eau du pays. A Guri, le niveau de l'eau du réservoir de l'Etat de Bolivar (sud-est), qui fournit 70% du réseau électrique du pays, s'approche du point critique. L'opposition, désormais majoritaire au Parlement, accuse l'exécutif de pas avoir anticipé la situation et de ne pas avoir assez investi dans le réseau électrique. Le Venezuela connaît une crise énergétique depuis 2010 et souffre de coupures de courant, particulièrement en province.