Le Vatican restitue une tête réduite à l'Equateur

  • A
  • A
Le Vatican restitue une tête réduite à l'Equateur
La tête, qui n'a jamais été montré au public, a été remise samedi au président équatorien Lenin Moreno par le pape François. @ ANDREAS SOLARO / POOL / AFP
Partagez sur :

La tête réduite, qui appartient au peuple indigène Shuar, était en possession des musées du Vatican. 

Le musée du Vatican  a restitué samedi à l'Equateur, à l'occasion d'une visite du président équatorien Lenin Moreno au pape François, une tête réduite de guerrier d'une ethnie amazonienne, qui avait été ramenée en 1925 par un missionnaire.

Des restitutions rares. La tête réduite, qui appartient au peuple indigène Shuar, a été remise à l'Equateur  après des mois de négociations, a indiqué le Vatican. La restitution d'un objet historique par les musées du Vatican, qui possèdent l'une des plus importantes collections d'art et d'archéologie au monde, est extrêmement rare.

Amené par un missionnaire en 1925. Cette tête, qui avait été amenée au Vatican par un missionnaire en 1925, sera donnée au musée ethnologique de Pumapungo à Cuenca. La tête, qui n'a jamais été montrée au public, est supposée être un trophée de guerre des Shuars, qui momifiaient et conservaient les têtes de leurs ennemis, et aussi celles de leurs héros.

L'esprit du mort. Les Shuars, l'un des plus importants groupes ethniques de la région amazonienne, ont tenté ces dernières années de s'opposer à des projets d'exploitation minière à grande échelle sur les terres qu'ils revendiquent comme étant les leurs. Egalement appelés indiens Jivaros, ils sont connus en Occident pour leurs têtes réduites, ou "tsantsa". La réalisation d'une tête réduite, qui consiste à retirer la peau du crâne tout en préservant les yeux, le nez et la bouche, est sensée enfermer l'esprit vengeur du mort à l'intérieur, ou de préserver les qualités de sagesse des anciens.