Le Vatican et les scandales pédophiles

  • A
  • A
Le Vatican et les scandales pédophiles
@ MAX PPP
Partagez sur :

Allemagne, Brésil, Autriche, Irlande, Etats-Unis : le Vatican doit affronter un scandale mondial.

Le Vatican a indiqué mi-mars que quelque 3.000 accusations de pédophilie à l'encontre de prêtres ont été traitées par la justice pontificale au cours la décennie écoulée. Depuis quelques semaines, les nouvelles révélations se multiplient. En Amérique, en Europe et jusqu’en Afrique, de nombreux pays sont concernés.

Amérique

Etats-Unis. Le futur pape Benoît XVI et d'autres responsables du Vatican auraient couvert les abus sexuels d'un prêtre américain soupçonné d'avoir violenté environ 200 enfants d'une école pour sourds dans le Wisconsin, affirme jeudi le New York Times. En 2008, Benoît XVI s’était rendu aux Etats-Unis pour dire sa "honte". A l’époque, l’Eglise catholique américaine avait reconnu qu'entre 4.000 et 5.000 prêtres avaient abusé sexuellement de 14.000 enfants durant des décennies. Ces cas ont été réglés à coup de millions d’indemnités.

Brésil. Le plus grand pays catholique du monde a été scandalisé début mars par les images tournées en caméra cachée du père Luiz Marques Barbosa, 82 ans, faisant l'objet d'une fellation de la part d'un enfant de choeur devant un autel. D’autres victimes ont alors apporté leur témoignage. Une enquête est en cours.

Chili. Le père Jose Angel Arregui, un enseignant religieux espagnol, a été condamné le 24 mars au Chili à plus de deux ans de prison pour possession de pornographie infantile. Il reste visé en Espagne pour délits sexuels présumés dans des collèges.

Mexique. Le Vatican vient de terminer une enquête, dont les conclusions ne sont pas encore connues, dans des communautés de la congrégation ultra-conservatrice des Légionnaires du Christ. Son fondateur, le père Marcial Marciel, a été convaincu de faits de pédophilie.

Europe

Allemagne. Mi-mars, le président de la conférence épiscopale allemande a publiquement demandé pardon. Depuis le début de l’année, une centaine de personnes ont affirmé avoir été victimes de violences sexuelles dans des écoles catholiques en Allemagne, certaines affaires remontant à plusieurs dizaines d'années. L’un des scandales concerne la chorale des petits chanteurs de la cathédrale de Ratisbonne, dirigée un temps par le frère du pape, le père Georg Ratzinger.

Irlande. Deux rapports, établis fin 2008 et fin 2009, ont mis en lumière des cas d’abus sexuels commis sur des centaines d'enfants pendant plusieurs décennies au sein de l’Eglise catholique irlandaise, qui a couvert ces crimes dans les diocèses de Cloyne et de Dublin. En décembre dernier, Benoît XVI avait parlé de "graves erreurs de jugement". Avant de reconnaître la responsabilité de toute l’Eglise catholique il y a quelques jours. Depuis, l’évêque John Magee a présenté sa démission.

Suisse. L'Eglise catholique de Suisse a annoncé le 20 mars qu'elle enquêtait sur une dizaine de cas présumés d'abus sexuels commis par des membres du clergé, certains depuis 2001.

Pays-Bas. L’Eglise catholique néerlandaise a annoncé le 20 mars que quelque 1.100 d'abus sexuels présumés, commis par des membres du clergé entre les années 50 et 70 aux Pays-Bas, avaient été signalés en quelques semaines seulement par une commission spéciale.

Autriche. L’association "Victimes de la violence de l'Eglise" est actuellement en train de regrouper des plaintes de victimes d’abus sexuels. L'archevêque de Vienne avait démissionné en 1995, puis l'archevêque de Poznan sept en plus tard, accusé de harcèlement sexuel. Trois prêtres d'un monastère du nord de l'Autriche ont quant à eux été révoqués pour actes pédophiles sur des élèves dans les années 1980.

Italie. Mi-mars, un ancien élève d'un couvent proche de Bolzano, dans le nord de l’Italie, a raconté avoir subi des abus sexuels à répétition de la part de moines.