Le tueur présumé d'Anna Politkovskaïa arrêté

  • A
  • A
Le tueur présumé d'Anna Politkovskaïa arrêté
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le principal suspect du meurtre de la journaliste d'opposition a été arrêté en Tchétchénie.

Les autorités russes ont arrêté le suspect principal dans l'enquête sur l'assassinat de la journaliste Anna Politkovskaïa, tuée en 2006 dans son immeuble de Moscou, rapportent mardi des médias russes. Le département des enquêtes criminelles du ministère de l'Intérieur de Tchétchénie a confirmé l'arrestation dans cette république du Caucase russe de Roustam Makhmoudov. L'agence de presse Interfax précise de son côté que Makhmoudov va être transféré à Moscou pour y être entendu par les enquêteurs.

Le suspect arrêté chez ses parents

"Nous disposons en effet de la confirmation de l'arrestation de Makhmoudov, mais nous ne pouvons rien dire de plus", a déclaré une porte-parole du département des enquêtes criminelles du ministère. Il a ainsi confirmé l'annonce en ce sens faite plus tôt par Saïdakhmet Arsamerzaïev, l'avocat d'Ibraguim Makhmoudov, le frère du tueur présumé, lui même suspecté d'être un complice de ce crime retentissant. "Roustam Rouslanovitch, l'aîné des frères Makhmoudov, a été arrêté la nuit dernière (de lundi à mardi) à Atchkhoi-Martan (à l'ouest de Grozny, la capitale de la Tchétchénie) au domicile de ses parents, qui me l'ont rapporté", avait indiqué l'avocat.

Ses deux frères acquittés et accusés de nouveau

Roustam Makhmoudov était recherché depuis des années pour avoir tué par balles la journaliste d'opposition Anna Politkovskaïa en 2006 dans son immeuble. Ses frères, Ibraguim et Djabraïl, sont toujours considérés par les enquêteurs comme ses complices, bien qu'ils aient été acquittés faute de preuve en 2009. Tout juste après l'acquittement, l'enquête avait été rouverte et les trois frères ont de nouveau été accusés de ce crime retentissant, dont le commanditaire n'a jamais été identifié.

Anna Politkovskaïa était l'une des rares journalistes russes à dénoncer les atteintes aux droits de l'homme en Tchétchénie et à critiquer ouvertement les abus du régime de Vladimir Poutine, l'ex-président (2000-2008) et actuel Premier ministre de la Russie.