Le Trump Taj Mahal, ancien casino de Donald Trump à Atlantic City, ferme ses portes

  • A
  • A
Le Trump Taj Mahal, ancien casino de Donald Trump à Atlantic City, ferme ses portes
Le Trump Taj Mahal n'a jamais été en bonne santé financière.@ Jewel SAMAD / AFP
Partagez sur :

Après quatre dépôts de bilan en 26 ans, le casino met définitivement la clé sous la porte.

Le Trump Taj Mahal, ancien casino du candidat républicain Donald Trump qui porte toujours son nom, a fermé ses portes lundi, en raison de pertes massives et d'une longue grève de salariés. "Aujourd'hui est un jour triste pour Atlanta City. Malgré tous nos efforts (...) nous n'avons pas été capables de sauver le Taj Mahal", a déclaré l'investisseur et financier américain Carl Icahn, dans un communiqué.

Quatre dépôts de bilan en 26 ans. Inauguré en grande pompe en 1990, le Trump Taj Mahal était entré en cessation de paiement à peine un an plus tard et n'a depuis connu que des avanies. Le casino ou sa maison mère ont déposé quatre fois le bilan en tout, la dernière en septembre 2014. Il avait alors été racheté par l'investisseur Carl Icahn, qui a conservé le nom de l'établissement. Mais la situation financière de cet ensemble à l'architecture d'inspiration orientale, avec des coupoles dorées, ne s'est pas améliorée. Selon Tropicana Entertainment, le groupe coté dans lequel sont réunis les actifs de Carl Icahn dans les jeux d'argent, le casino a perdu près de 100 millions de dollars depuis la reprise, officialisée il y a un peu plus de 16 mois seulement.

Grève record des salariés. A cette trajectoire catastrophique sur le plan financier s'est ajoutée une grève des employés, qui a démarré début juillet et est devenue l'une des plus longues de l'histoire des casinos à Atlantic City. Les salariés contestent les conditions du plan de restructuration validé par le tribunal des faillites, qui a accepté d'annuler la convention collective. Celle-ci prévoyait une couverture santé et le versement de cotisations retraites par le casino. M. Icahn a indiqué qu'un des syndicats, United Service Workers (USWU), qui représente un tiers des 3.000 employés du casino, a refusé sa dernière offre. "Les serveurs et le personnel de ménage du Taj Mahal gagnent en moyenne moins de 12 dollars (11 euros) de l'heure", répond le syndicat, qui accuse M. Icahn d'avoir voulu encore réduire fortement leur rémunération.