Le tireur du Wisconsin s'est suicidé

  • A
  • A
Le tireur du Wisconsin s'est suicidé
Wade Michael Page, le tireur d'Oak Creek, s'est donné la mort après avoir été touché par un policier.@ REUTERS
Partagez sur :

Wade Michael Page n'a pas été tué par un policier. Blessé, il a retourné son arme contre lui.

Il a bien été touché par un policier. Mais Wade Michael Page, l'homme qui a ouvert le feu dans un temple sikh du Wisconsin, tuant six personnes, est mort après s'être tiré une balle dans la tête. Un policier lui avait auparavant tiré dessus, au niveau de l'estomac. 

Dans un premier temps, les autorités avaient d'ailleurs indiqué que Wade Michael Page avait été tué par un membre des forces de l'ordre. L'enquête du FBI se poursuit pour tenter de déterminer les circonstances exactes du drame, et les motivations du tueur.

Pas d'autre responsable que lui

"Nous ne saurons peut-être jamais pourquoi il a choisi de viser cet endroit, à ce moment…", a indiqué Steven Conley, assistant de l'agent du FBI chargée de l'enquête, selon le Milwaukee Journal Sentinel

wade michael page, tireur d'Oak Creek, wisconsin

© REUTERS

"Après tout ce travail, nous n'avons identifié personne d'autre que Wade Michael Page qui soit responsable de la fusillade", a pour sa part précisé l'agent Teresa Carlson, en charge de l'enquête.

"Il les détestait tous"

De nouveaux éléments étayant la personnalité du tireur, un ancien soldat proche des groupuscules racistes néo-nazis, ont été révélés. Des médias locaux rapportent ainsi qu'il qualifiait les personnes non blanches de "gens sales". "Il s'en fichait que les gens soient noirs, indiens, américains ou latinos, il les détestait tous", a ainsi expliqué l'un de ses ancien collègues de l'armée. 

Par ailleurs, une ex-petite amie de Wade Michael Page, Misty Cook, a été interpellée dimanche, jour de la tuerie, pour détention illégale d'armes à feu, une affaire qui n'a aucun lien avec celle d'Oak Creek, a précisé le FBI.