Le tireur de Floride inculpé pour 17 meurtres avec préméditation

  • A
  • A
Le tireur de Floride inculpé pour 17 meurtres avec préméditation
La fusillade a fait 17 morts dans un lycée de Parkside, en Floride.@ RHONA WISE / AFP
Partagez sur :

Après la fusillade qui a fait 17 morts dans un lycée de Floride, mercredi, le tireur de 19 ans a été inculpé pour autant de meurtres, avec préméditation.

C'était un ancien élève du lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkside, en Floride. Né en 1998, Nikolaus Cruz a pénétré mercredi dans l'établissement scolaire avec un fusil d'assaut semi-automatique AR-15 et plusieurs chargeurs, avant d'y ouvrir le feu. Au lendemain de la fusillade, l'une des plus meurtrières de ces 20 dernières années aux États-Unis, le jeune homme de 19 ans a été inculpé* pour 17 meurtres avec préméditation. 

Un élève à problèmes. Nikolaus Cruz était connu au sein du lycée pour être un élève à problèmes, selon plusieurs témoignages recueillis par les médias locaux. "Il y a eu des problèmes quand il a menacé des étudiants l'année dernière et je pense qu'on lui a dit de quitter le campus", a déclaré au quotidien Miami Herald Jim Gard, un professeur de mathématiques qui avait eu l'élève dans sa classe.

"Solitaire". Selon un lycéen, Nicholas Cokes, Cruz était un "solitaire" qui avait quitté l'établissement il y a quelques mois pour emménager dans le nord de l'Etat après la mort de sa mère. Il aurait également fait une préparation militaire, selon des sources au Pentagone qui n'ont pas donné de détails.

Des messages "très alarmants". Nikolas Cruz avait posté sur les réseaux sociaux des messages "très alarmants", a souligné le shérif et des images sur Instagram présentées par plusieurs médias comme le compte du tireur - avant qu'il ne soit désactivé - montraient un homme au visage masqué coiffé d'une casquette ou d'un bonnet de l'armée de terre avec des couteaux ou encore l'image d'un fusil à pompe.

*Le terme 'inculpation/inculpé' n'existe plus dans la procédure judiciaire française mais est toujours employé en Belgique/aux Etats-Unis/... . Europe1.fr a choisi de conserver le terme employé par les autorités judiciaires locales.