Le Tennessee pense à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes

  • A
  • A
Le Tennessee pense à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes
Le gouverneur du Tennessee devrait décider si le texte deviendra une loi dans une dizaine de jours.@ REUTERS/Alex Lee
Partagez sur :

ÇA SE PASSE COMME ÇA, LA-BAS - Un texte pourrait les rendre passibles de 15 ans de prison, notamment en cas de fausses couches. 

Polémique. Le Tennessee pourrait devenir le premier État américain à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes. Un projet de loi prévoit que l’Etat puisse poursuivre en justice toute femme enceinte sous l’emprise de drogues illicites qui aurait donné naissance à un nourrisson handicapé, ou mort-né. Même chose pour les fausses-couches ou les malformations, qui pourraient également donner lieu à des investigations judiciaires. Si ce texte devient loi, ces femmes, alors inculpées de maltraitance et d’agression, pourraient risquer jusqu’à quinze ans de prison, assure le site d’information The Daily Beast

Au gouverneur de trancher. “Rien ne devait empêcher la poursuite judiciaire d’une femme enceinte qui consomme des drogues illégales, si son enfant naît toxicomane ou est blessé par le narcotique”, prévoit le projet de loi. Selon le site d’information américain Slate, ce texte a été rédigé en opposition à une loi votée l’an dernier, incitant les femmes enceintes toxicomanes à suivre un traitement. En contrepartie, celles-ci reçoivent l’assurance que les services sociaux ne leur retireront pas leurs enfants. Le projet de loi a déjà reçu l’aval des deux chambres de l’Etat. C’est désormais au gouverneur du Tennessee, le républicain Bill Haslam, qu’il incombe de trancher sur ce projet vivement critiqué. 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

SANTÉ - Femmes enceintes, évitez le café

TABAC - Les patchs inefficaces chez les femmes enceintes