Le témoignage accablant d'Emma de Caunes contre Harvey Weinstein

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans le magazine "The New Yorker", l'actrice française révèle avoir été elle aussi victime de harcèlement sexuel de la part du producteur hollywoodien.

Les témoignages s'accumulent contre Harvey Weinstein. Tous plus accablants les uns que les autres. Asia Argento, Rosanna Arquette, Angelina Jolie… De nombreuses actrices hollywoodiennes racontent depuis plusieurs jours les harcèlements et même les viols dont elles ont été victimes par le célèbre producteur. Emma de Caunes, dans les colonnes du New Yorker, se remémore elle aussi d'une triste mésaventure qu'elle a subie en 2010, dans une chambre du Ritz, à Paris.

Invitation dans sa chambre. Après avoir croisé la Française quelques mois plus tôt au Festival de Cannes, Harvey Weinstein demande à la rencontrer, afin de lui proposer un rôle dans un film qui sera tourné en France par un "réalisateur réputé". Le titre ? Il ne s'en souvient plus, mais le long-métrage sera adapté d'un roman. Le producteur lui dit alors qu'il possède le livre dans sa chambre et invite l'actrice à l'y accompagner. Prudente, Emma de Caunes décline la proposition, avant d'accepter face à l'insistance de Weinstein. Une fois dans la chambre d'hôtel, celui-ci disparaît dans la salle de bains. "J’étais genre, c’est quoi ce délire, il prend vraiment une douche ?", confie l'actrice au magazine américain.

Nu, en érection. C'est à ce moment-là que le magnat de Hollywood sort de la pièce, nu, le sexe en érection. Puis demande à l'actrice de s'allonger sur le lit. "J’étais pétrifiée, mais je ne voulais pas lui montrer parce que je sentais que plus je flippais, plus ça l’excitait", se souvient-elle aujourd'hui. "C’était comme un chasseur face à un animal sauvage. La peur l’excitait." Choquée, Emma de Caunes décide naturellement de quitter la pièce. "Nous n'avons rien fait, c'est comme un film Disney", lance alors Weinstein. Et Emma de Caunes de lui répondre, en claquant la porte : "j'ai toujours détesté les films Disney.". Quelques heures plus tard, Harvey Weinstein aurait ensuite tenté de l'appeler à de nombreuses reprises, lui offrant même des cadeaux. Tout en lui répétant que rien ne s’était passé.

Judith Godrèche témoigne aussi. Emma de Caunes ne serait pas la seule Française à avoir été victime du nabab. Judith Godrèche, dans le New York Times, évoque des faits remontant à 1996. En plein Festival de Cannes, l'actrice de Ridicule est invitée par Weinstein à poursuivre une discussion à propos du marketing du film et même d'une campagne pour les Oscars.

Faux prétexte, a priori. Car très vite, l'homme lui propose un massage, qu'elle refuse. Puis se presse contre elle et essaye de lui retirer son pull. Judith Godrèche quitte alors les lieux. "J'ai essayé de considérer ce qui s’est passé au fil des ans, de trouver en moi une solution et de prétendre que ce genre de choses ne s'est jamais produit", témoigne-t-elle aujourd'hui. "J'aurais aimé avoir quelqu'un à qui parler, pour lui dire : 'Comment faites-vous face à ça ?'".