Le télescope Kepler ne sera pas réparé

  • A
  • A
Le télescope Kepler ne sera pas réparé
@ Reuters
Partagez sur :

Ce projet spatial va devoir s'adapter et trouver de nouveaux objectifs.

La NASA a annoncé jeudi qu'elle renonçait à réparer le télescope spatial Kepler dédié à la recherche de planètes-soeurs de la Terre dans d'autres systèmes solaires de notre galaxie, mais qu'elle envisageait de l'utiliser pour d'autres missions.

Deux des quatre "roues", sorte de gyroscopes, permettant au télescope de pointer vers une direction précise dans la voûte céleste ont cessé de fonctionner, la première en juillet 2012 et la seconde en mai dernier. Toutes les tentatives de réparation ont été vaines, ont indiqué les responsables de l'agence spatiale américaine lors d'une conférence de presse téléphonique, précisant que Kepler avait besoin d'au moins trois de ces gyroscopes pour ses observations.

Les scientifiques envisagent maintenant d'utiliser le télescope, ses moteurs orbitaux et ses deux gyroscopes encore valides pour d'autres programmes scientifiques dont potentiellement la recherche d'astéroïdes et même certaines exoplanètes. Kepler -une mission de 600 millions de dollars- a été lancé en 2009 pour scruter pendant au moins quatre ans plus de 100.000 étoiles ressemblant à notre Soleil situées dans la constellation du Cygne et de la Lyre dans la Voie Lactée.