Le Tchad dit avoir tué Mokhtar Belmokhtar

  • A
  • A
Le Tchad dit avoir tué Mokhtar Belmokhtar
@ Capture d'écran - BFMTV
Partagez sur :

L'armée tchadienne affirme avoir tué le responsable de la prise d'otages en Algérie. Paris n'a pas confirmé.

L'INFO. L'armée tchadienne a affirmé avoir tué samedi le chef islamiste Mokhtar ben Mokhtar, qui a revendiqué la responsabilité de la prise d'otages du site gazier de Tiguentourine en Algérie en janvier. "Les forces tchadiennes au Mali ont détruit totalement la principale base des jihadistes dans le massif de l'Adrar des Ifoghas, plus précisément dans la vallée d'Ametetai", dans le nord du Mali, samedi à 12 heures, indique un communiqué de l'état-major tchadien, qui précise que "plusieurs terroristes" ont été tués "dont le chef Mokhtar Belmokhtar dit 'le borgne'."

Paris n'a cependant pas confirmé la mort de Belmokhtar. "Pour l'instant le ministère de la Défense ne peut pas confirmer cet élément", a dit un porte-parole. Le ministère des Affaires étrangères a également dit n'avoir aucune information à ce sujet.

>> Le communiqué a été lu à la télévision tchadienne par le général Zacharia Gobongue :



COMMUNIQUE DE GUERRE LE GAL ZAKARIA GOUBONGUE...par tchadonline

Déjà Abou Zeid. L'annonce intervient après celle vendredi par le président tchadien Idriss Déby de la mort d'un des principaux chefs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, Abdelhamid Abou Zeid, également tué par l'armée tchadienne, ce qui n'a pas non plus été confirmée par Bamako, Paris ou Alger. Des résultats de tests ADN, actuellement effectués en Algérie, devraient être déterminants, selon la presse algérienne.Si ces deux morts étaient confirmées, elles constitueraient un sérieux revers pour les jihadistes. Pour Anne Giudicelli, de la société de conseils Terrorisc, "cela va générer une désorganisation temporaire de l'ensemble des réseaux" islamistes dans la région. "Ça va contribuer certainement à créer une forme de débandade pour toutes les recrues récentes qui constituaient le gros des troupes de ces leaders-là", a-t-elle affirmé.

Qui est Mokhtar Belmokhtar ? Le chef de la brigade des Moulathamine ("Ceux qui signent avec leur sang") est un ancien chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) avec laquelle il est entré en dissidence en octobre dernier en formant sa propre unité combattante. Il a revendiqué l'attaque contre le site gazier algérien d'In Amenas suivie d'une prise d'otages, qui a causé la mort de 37 étrangers selon Alger. Mokhtar Belmokhtar, ou son groupe, a menacé à plusieurs reprises de commettre de nouvelles attaques si la guerre au Mali menée par la France ne cessait pas.

>> LIRE AUSSI : Qui est Mokhtar Belmokhtar ?

Le Tchad, qui a déployé plus de 2.000 hommes au Mali, est en première ligne aux côtés de l'armée française dans le massif des Ifoghas, où se sont retranchés les groupes jihadistes après avoir été chassés des grandes villes du Nord qu'ils occupaient depuis l'an dernier.