Le tapis afghan qui fait trébucher un ministre

  • A
  • A
Le tapis afghan qui fait trébucher un ministre
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le ministre du Développement est accusé de s'être servi des deniers publics pour acheminer son tapis.

En Allemagne, on ne plaisante pas avec la morale publique. Le ministre du Développement Dirk Niebel en fait l'expérience à ses dépens vendredi, après des révélations sur un tapis qu'il a acquis en Afghanistan.

Pas de déclaration à la douane

Acheté lors d'un voyage officiel, ce tapis, d'une valeur de 1.100 euros environ selon l'hebdomadaire Der Spiegel, a été stocké à l'ambassade de l'Allemagne à Kaboul. De là, il a été transporté gratuitement le 20 mai vers l'Allemagne dans l'avion du dirigeant des services de renseignements extérieurs allemands.

A son arrivée à Berlin, le tapis de 9 m2, qui pèse 30 kg, a été récupéré à l'aéroport de Schönefeld par un chauffeur, sans avoir fait l'objet d'une déclaration à la douane. "Un malentendu" selon le ministère, qui se trouve sous le feu des critiques de l'opposition.

La polémique enfle

"Une autre forme d'importation aurait été plus correcte et préférable", a reconnu de son côté le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert, lors d'un point de presse régulier du gouvernement allemand. Le sujet a occupé un tiers de ce traditionnel questions/réponses avec les journalistes, qui a duré une heure au total.

Explications du ministre

Le porte-parole du ministère du Développement, Rolf Steltemeier, a assuré de son côté que le ministre travaillait à réparer ces manquements. Dirk Niebel lui-même a assuré dans un communiqué qu'il voulait initialement rapporter le tapis comme "bagage personnel" lors de son prochain séjour en Afghanistan.

"Cela n'aurait pas entraîné de frais, tout comme le transport actuel. Je m'en suis réjoui car ainsi je n'avais pas à patienter aussi longtemps pour récupérer mon tapis", a-t-il ajouté. Un tapis qui orne depuis la demeure du ministre.